News

Le roi du Maroc met en veillé quant à un jeune condamnation virtuel lors que les cas de Covid-19 augmentent

Publié le:

Le Maroc pourrait revenir à un verrouillage complet du coronavirus alors que les cas continuent de grimper, a déclaré jeudi le roi du Maroc Mohammed VI, mettant en garde contre de graves répercussions économiques.

L’avertissement est venu comme une augmentation des infections dans le centre touristique autrefois animé de Marrakech, qui a mis à rude épreuve les services de santé et a conduit à des protestations du personnel médical ces derniers jours.

Les nouveaux cas à l’échelle nationale sont passés à plus de 1000 par jour depuis que le Maroc a levé un verrouillage strict de trois mois à la fin du mois de juin et a atteint un record de 1766 le 15 août.

«Si les chiffres continuent d’augmenter, le comité scientifique du Covid-19 pourrait recommander un autre verrouillage, peut-être avec des restrictions encore plus strictes», a déclaré le roi dans un discours.

La détérioration de la situation sanitaire «ne laisse pas beaucoup de place à l’optimisme», a-t-il déclaré.

Jeudi, le Maroc avait enregistré un total de 47 638 cas, dont 775 décès et 32 ​​806 guérisons.

Des photos publiées sur les plateformes de médias sociaux montraient des patients Covid-19 à Marrakech allongés sur le sol d’hôpitaux bondés.

Les médecins ont organisé des manifestations ces derniers jours pour souligner la congestion et le manque d’équipement anti-coronavirus et d’oxygène.

Le ministère de la Santé a déclaré mercredi qu’il renforcerait la capacité des hôpitaux de la ville.

Le Maroc a réalisé 1,7 million de tests rendant obligatoire le port du masque.

Un décret d’urgence donnant aux autorités une marge de manœuvre pour rétablir les mesures restrictives a été prolongé jusqu’au 10 septembre.

L’économie marocaine devrait se contracter de 5% cette année, tandis que le déficit budgétaire devrait se creuser de 7,5% du produit intérieur brut.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page