News

Deux soldats français tués au Mali

Publié le:

Deux soldats français ont été tués samedi lors d’une opération militaire dans la région de Kidal, au nord-est du Mali, a annoncé le palais de l’Élysée.

Les deux soldats sont morts après que leur véhicule blindé eut heurté un engin explosif improvisé le 5 septembre. Un troisième soldat a été blessé dans l’explosion.

Le président français Emmanuel Macron exprime son «profond respect» pour le «sacrifice» des soldats et adresse ses «sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches», a déclaré le bureau présidentiel.

La France a commencé ses opérations militaires dans le pays en 2013, après que le Mali lui ait demandé de contribuer à la reconquête du territoire saisi par des extrémistes islamistes qui avaient détourné une rébellion touareg dans les régions désertiques du nord du pays l’année précédente.

L’armée française a réussi cette tâche initiale – mais l’insurrection djihadiste s’est depuis propagée dans tout le Mali et à travers la frontière avec le Niger et le Burkina Faso.

Plus tôt samedi, la junte militaire malienne a entamé samedi des pourparlers avec des groupes d’opposition sur sa promesse de rendre le pouvoir aux civils, après la pression croissante des pays voisins depuis le coup d’État en août.

Le pays d’Afrique de l’Ouest a longtemps été en proie à l’instabilité, à une révolte jihadiste mijotée, à des violences ethniques et à une corruption endémique, poussant une clique de soldats rebelles à arrêter le président Ibrahim Boubacar Keita le mois dernier.

Dans sa déclaration annonçant la mort des deux soldats français, le bureau du président a réitéré les appels de la France à une transition rapide du pouvoir vers un régime civil au Mali.

(FRANCE 24 avec AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page