News

Buhari exhorte les dirigeants ouest-africains à éviter de s’accrocher au pouvoir

Le président nigérian Muhammadu Buhari. / Getty Images.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a exhorté les dirigeants d’Afrique de l’Ouest à ne pas prolonger leur mandat car de telles mesures ont déclenché des troubles dans la région, selon son porte-parole.

Garba Shehu, le porte-parole officiel du président, a déclaré que Buhari avait fait ces remarques dans son discours à la 57e session ordinaire de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à Niamey, au Niger.

Buhari est arrivé lundi à Niamey avant le sommet auquel ont également participé ses collègues dirigeants ouest-africains.

«En tant que dirigeants de nos États membres individuels de la CEDEAO, nous devons adhérer aux dispositions constitutionnelles de nos pays, en particulier sur la limitation des mandats. C’est un domaine qui génère des crises et des tensions politiques dans notre sous-région », cite Shehu, Buhari.

L’homme de 77 ans est en train de remplir un deuxième mandat, après avoir remporté les élections de 2019 contre son rival de clôture Atiku Abubakar.

La crise politique au Mali ainsi que la situation du COVID-19 dans la région figuraient en tête de l’ordre du jour du sommet de la CEDEAO de lundi au Centre de conférences international Mahatma Gandhi.

En outre, les dirigeants devaient également examiner les rapports de la 44e session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité au niveau ministériel et de la 84e session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO, qui a précédé le Sommet.

Parmi les dirigeants qui se sont rendus à Niamey pour le Sommet figurent le Nigérian Muhammadu Buhari, le Ghana Nana Akufo-Addo, le Sénégalais Macky Sall et le Gambien Adama Barrow.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page