News

La CEDEAO donne la junte militaire malienne jusqu’au 15 septembre pour remettre le pouvoir au chef de la transition civile

PHOTO DE DOSSIER: des responsables militaires maliens lors d’une précédente réunion avec d’autres responsables. / AFP

L’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a demandé à la junte militaire malienne de nommer un chef de la transition civile d’ici le 15 septembre, un peu plus d’une semaine à compter d’aujourd’hui, rapporte l’AFP.

L’évolution fait suite à la 57ème session ordinaire de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, tenue lundi à Niamey, au Niger.

L’armée malienne a évincé le président Ibrahim Boubacar le 18 août après des semaines de manifestations dans le pays.

L’homme de 75 ans et son Premier ministre Boubou Cissé ont été arrêtés aux côtés d’autres responsables gouvernementaux après la décision des militaires.

Keita a été détenu pendant 10 jours, l’armée justifiant cette décision en disant que c’était nécessaire pour sa propre sécurité.

Il a été transporté à l’étranger pour des soins médicaux à sa libération.

L’ECOWS a demandé à la fin du mois dernier aux militaires de nommer un chef civil pour diriger le gouvernement de transition, mais n’a annoncé aucun délai pour le faire.

L’annonce de lundi laisse maintenant à la junte militaire seulement huit jours pour transférer le pouvoir à un civil, qui, selon la CEDEAO, ne participerait pas à la prochaine élection présidentielle du pays.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page