Sports

République tchèque 1-2 Écosse: l’équipe de Steve Clarke dans une victoire nerveuse contre une équipe de fortune

Le troisième but international de Ryan Christie s’est avéré être le vainqueur de l’Écosse

L’Écosse est venue de l’arrière pour battre une République tchèque de fortune et prendre la tête de son groupe de la Ligue des Nations.

Les Tchèques, avec une toute nouvelle équipe après la mise en quarantaine des joueurs qui ont battu la Slovaquie la semaine dernière, ont pris les devants grâce à Jakub Pesek.

Lyndon Dykes a marqué sa deuxième apparition en Écosse avec son premier but international à égaliser.

Et Ryan Christie a marqué sa deuxième pénalité en deux matchs pour le vainqueur après la faute d’Andy Robertson.

Mais la République tchèque a failli se mettre à égalité avec Marek Havlik et Antonin Rusek frappant le cadre du but.

Les Écossais de Steve Clarke, qui ont fait match nul à domicile contre Israël vendredi, sont en tête de la République tchèque d’un point et sont invaincus en cinq matches avant la demi-finale des barrages du Championnat d’Europe le mois prochain contre Israël.

Le préambule du match avait été dominé par le fait que les Tchèques avaient dû mettre leur équipe d’origine en isolement après que deux joueurs aient été en contact avec un membre du personnel des coulisses qui avait été testé positif pour Covid-19.

Les Écossais, montrant cinq changements après le match nul 1-1 de la semaine dernière, ont gaspillé leur possession dans les premières étapes et l’enthousiasme précoce des hôtes leur a donné l’élan nécessaire pour capitaliser.

Kenny McLean a été dépossédé et la passe de Stanislav Tecl a divisé la défense en visite alors que Pesek a jeté le piège du hors-jeu pour terminer.

Pesek – l’un des neuf débutants sélectionnés par l’entraîneur suppléant David Holoubek – a testé David Marshall à distance quelques instants plus tard.

Ligue des Nations Groupe B2

Il a fallu aux côtés de Clarke jusqu’à la 24e minute pour tester Ales Mandous avec le faible effort de Liam Palmer et le suivi de Ryan Christie écarté par le gardien de but.

Cela a donné un élan aux Écossais et la balle intelligente de Palmer a été détournée haut dans le filet par le pied tendu de Dykes. Le soulagement plus que la joie est descendu sur les joueurs pendant qu’ils célébraient.

Les Tchèques étaient toujours une menace et Adam Janos a forcé Marshall à toucher un large lecteur de 25 verges.

Le capitaine Robertson a été battu par Tomas Malinsky au début de la deuxième période et Christie a alterné après le coup de pied de vendredi en allant à la gauche du gardien pour se convertir.

Mais l’Écosse a connu des moments plus nerveux alors que les hôtes inexpérimentés ont terminé en force. Havlik est allé de près avec un coup franc plié, Tecl a tiré large avec le but béant après que Marshall eut paré le tir de Pesek et que la tête du remplaçant Rusek ait rebondi sur le montant.

Qu’avons-nous appris?

Une formation 3-5-1-1 n’a pas été un succès retentissant pour l’Écosse vendredi et pour les 20 premières minutes à Olomouc, sa popularité parmi les supporters de l’armée tartan à la télévision aurait certainement diminué.

Cependant, une fois que les arrières latéraux Palmer et Robertson ont commencé à recevoir le ballon à des positions avancées, l’Écosse avait l’air plus menaçante, bien que le milieu de terrain de Manchester United Scott McTominay semblait de nouveau mal à l’aise de jouer à droite des trois derniers.

Le fait de persister avec le système est un problème pour Clarke lors du match crucial du mois prochain contre Israël, qui a fait match nul à domicile contre la Slovaquie lors de l’autre match du groupe B2 de lundi.

Dykes, né en Australie, s’avère être une vraie trouvaille après avoir choisi de jouer pour le pays d’origine de ses parents, tandis que la confiance de Christie au niveau international continue de croître.

Qu’ont ils dit?

L’attaquant écossais Lyndon Dykes sur Sky Sports: “C’était vraiment bien, c’est bien pour un attaquant de sortir du but. C’était bien de contribuer à la victoire 2-1.

“C’était un match difficile, les conditions étaient difficiles avec ce qui s’est passé avant le match, mais à la fin, nous avons obtenu les trois points. Nous nous attendions toujours au meilleur. Nous n’avons pas regardé l’équipe différemment.”

Capitaine écossais Andy Robertson sur Sky Sports: “En prenant du retard, nous savions qu’ils allaient être un personnage à part entière. Ils sont évidemment fiers de représenter leur pays. C’était loin d’être idéal pour eux mais ce n’était pas idéal pour nous.

“Un très bon affichage défensif dans les 10 dernières minutes. Trois points, nous sommes en tête du groupe et nous ne pouvons pas nous plaindre. Nous étions probablement sur une cachette à rien. C’est un nouveau système sous ce manager. Certaines personnes s’y attendent. il suffit de cliquer du jour au lendemain mais ça ne se passe pas comme ça. “

Et après?

L’Écosse accueillera Israël le 8 octobre, le vainqueur devant affronter la Norvège ou la Serbie lors des finales des barrages du Championnat d’Europe. Les deux prochains matches des Ecossais en Ligue des Nations seront à domicile contre la Slovaquie et la République tchèque les 11 et 14 octobre.

Les Tchèques, qui se sont qualifiés pour les Euros de l’été prochain, ont un match amical à Chypre puis se rendent en Israël avant de jouer la prochaine fois en Écosse.

Statistiques du match

  • Ryan Christie a fourni trois buts et cinq passes lors de ses huit dernières apparitions en Écosse;
  • Les Écossais n’ont pas remporté un seul corner à Olomouc;
  • L’Écosse n’a pas gardé une feuille blanche lors de ses quatre derniers matches;
  • Les Écossais ont remporté leurs deux dernières rencontres avec la République tchèque, tous deux à l’extérieur. Ils avaient perdu leurs cinq matchs précédents avec les Tchèques;
  • L’Écosse a remporté des matchs consécutifs contre la République tchèque ou la Tchécoslovaquie pour la première fois depuis 1937;
  • Steve Clarke est le premier entraîneur écossais à remporter des matchs successifs à l’extérieur depuis Gordon Strachan en mars 2016.

Line-up

République Tchèque

  • 23Mandous
  • 3des trous
  • 4Hubnik
  • 15Jemelka
  • 21Zeleny
  • 6JanosRéservé à 90 minutes
  • 20HavlikRemplacé parRusekà 81 ‘minutes
  • 22MalinskyRéservé à 51 minutes
  • 17BudinskyRemplacé parBreiteà 55 ‘minutes
  • 8PesekRemplacé parPotocnyà 76 ‘minutes
  • 11Tecl

Substituts

  • 1Nguyen
  • 2Juroska
  • 5Karafiat
  • 7Breite
  • 9Karabec
  • dixRusek
  • 12Holzer
  • 13Solil
  • 14Gabriel
  • 16Markovic
  • 18Siroter
  • 19Potocny

Écosse

  • 1Marshall
  • 5McKennaRéservé à 79 minutes
  • 16Tonnelier
  • 2McTominay
  • 19McLean
  • 22PalmerRéservé à 85 minutes
  • 18ArmstrongRéservé à 48 minutesRemplacé parMcGregorà 80 ‘minutes
  • 14TacheRemplacé parMcGinnà 71 ‘minutes
  • 3RobertsonRéservé à 64 minutes
  • 9DiguesRemplacé parPatersonà 67 ‘minutes
  • 11Christie

Substituts

  • 4Jack
  • 6Tierney
  • 7Forrest
  • 8McGinn
  • dixMcGregor
  • 12McLaughlin
  • 13Paterson
  • 15Gallagher
  • 17Burke
  • 20O’Donnell
  • 21McCrorie
  • 23Taylor

Arbitre:
Serdar Gözübüyük

Texte en direct

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page