News

Inondations au Soudan: le niveau de l’eau du Nil menace les anciennes pyramides

droit d’auteur d’imageGetty Images

légendeLes pyramides du site ont plus de 2300 ans

Les autorités soudanaises tentent de protéger les anciennes pyramides du pays des inondations, car de fortes pluies ont amené le Nil voisin à atteindre des niveaux records.

Ils ont construit des murs de sacs de sable et pompent de l’eau, a déclaré l’archéologue Marc Maillot cité par l’agence de presse AFP.

Le site abrite une multitude de ruines vieilles de plus de 2300 ans.

Dans tout le pays, les inondations ont tué près de 100 personnes et rendu des milliers de sans-abri.

Le Nil fait régulièrement éclater ses rives et les agriculteurs comptent sur les eaux de crue pour créer des terres fertiles, mais l’ampleur des inondations de cette année est très inhabituelle.

  • Africa Live: Plus d’histoires du continent

  • Le phénomène climatique liant inondations et feux de brousse
  • Des chercheurs d’or illégaux détruisent un ancien site soudanais

“Les inondations n’avaient jamais affecté le site auparavant”, a déclaré M. Maillot.

“La situation est actuellement sous contrôle, mais si le niveau du Nil continue de monter, les mesures prises risquent de ne pas être suffisantes.”

droit d’auteur d’imageGetty Images
légendeLe site abrite des pyramides, des temples, des cimetières et d’autres reliques.
Le site du patrimoine mondial désigné par l’ONU à al-Bajrawiya, qui était le cœur de l’ancien royaume de Kush, se trouve normalement à 500 m (550 mètres) du Nil, a-t-il ajouté.

La région, à 200 km au nord-est de la capitale, Khartoum, abrite des centaines de vestiges archéologiques.

Ils comprennent des pyramides, des temples, des palais, des cimetières et d’autres lieux d’intérêt qui “témoignent de la richesse et du pouvoir de l’État kushite”, une puissance majeure de la région depuis plus de 1000 ans à partir du huitième siècle avant JC, l’organisation culturelle de l’ONU , Unesco, dit.

droit d’auteur d’imageReuters
légendeDes milliers de personnes sont sans abri suite aux inondations

Les dégâts causés par les inondations à travers le pays ont conduit le gouvernement à déclarer vendredi dernier un état d’urgence de trois mois.

Plus de 500 000 personnes ont été touchées dans 17 des 18 États du pays, selon les autorités.

Les 99 décès enregistrés ont été causés par des noyades, des glissements de terrain et l’effondrement de bâtiments.

droit d’auteur d’imageReuters
légendeLes habitants de la capitale, Khartoum, tentent de protéger leurs maisons des eaux de crue

Le niveau du Nil Bleu, qui est le principal affluent du Nil, est monté à 17,57 m, selon l’AFP cite le ministère de l’Eau.

Il s’agit du niveau le plus élevé depuis le début des enregistrements il y a plus d’un siècle.

Dans le seul État de Khartoum, plus de 100 000 personnes ont besoin d’un abri après avoir perdu leur logement.

L’organisation humanitaire de l’ONU, OCHA, a averti que “la situation pourrait se détériorer dans les prochains jours”.

Il indique que de fortes pluies sont prévues pour l’Éthiopie voisine et certaines parties du Soudan qui pourraient entraîner une augmentation du niveau du Nil bleu.

En savoir plus sur les pyramides du Soudan:

légende des médiasBen Zand visite une ville “perdue” de pyramides de Nubie au Soudan

Rubriques connexes

  • Archéologie

  • Soudan
  • Inondations
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page