News

L’aéroport de la capitale nigériane reprend ses vols internationaux après 6 mois d’arrêt

Les passagers de l’aéroport international Murtala Muhammed (MMIA) arrivant pour partir pour le Liban, après une fermeture de cinq mois de l’espace aérien nigérian en raison de la pandémie de coronavirus COVID-19, des reprises de vols commençant par les avions Middle East Airline et British Airways à Lagos, le 5 septembre 2020. (Photo par Olukayode Jaiyeola / NurPhoto
Les passagers de l’aéroport international Murtala Muhammed (MMIA) arrivant pour partir pour le Liban, après une fermeture de cinq mois de l’espace aérien nigérian en raison de la pandémie de coronavirus COVID-19, des reprises de vols commençant par les avions Middle East Airline et British Airways à Lagos, le 5 septembre 2020. (Photo par Olukayode Jaiyeola / NurPhoto

Les activités ont repris lundi dans l’aile internationale de l’aéroport de la capitale nigériane, toujours très fréquenté, alors que le pays enregistrait son premier lot d’opérations aériennes régulières dans l’installation après environ six mois d’arrêt en raison de la pandémie de COVID-19.

Un avion exploité par Ethiopian Airlines, transportant 120 passagers et 13 membres d’équipage, a atterri à l’aéroport international Nnamdi Azikwe d’Abuja à exactement 13 h 32 heure locale (12 h 32 GMT), selon des responsables locaux.

C’était le premier avion à atterrir à l’aéroport depuis le 23 mars lorsque les aéroports du pays ont été fermés dans le cadre des mesures visant à contenir la propagation du nouveau coronavirus.

Selon l’Autorité de l’aviation civile nigériane (NCAA), British Airways, Emirates, ASKY Airlines et Air Cote d’Ivoire devaient également se rendre à l’aéroport d’Abuja lundi.

Les experts et les responsables de l’industrie aéronautique locale ont décrit la reprise des vols internationaux comme une énorme percée dans l’industrie aéronautique dans le pays africain le plus peuplé.

«Le vol international qui vient d’arriver est une bouée de sauvetage pour nous tous dans l’industrie aéronautique», a déclaré Rabiu Yadudu, chef de l’Autorité fédérale des aéroports du Nigéria.

Les opérations aériennes intérieures ont repris dans le pays depuis le 8 juillet. «Le premier vol qui est entré dans les ailes nationales nous a donné beaucoup de confiance dans le fait que nous revenions», a déclaré Yadudu. «Maintenant, le vol international. Je crois que toutes les parties prenantes du secteur de l’aviation sont satisfaites. »

Avant la reprise des vols internationaux, le gouvernement nigérian a interdit samedi à huit compagnies aériennes étrangères d’entrer dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, à savoir Air France, KLM Royal Dutch, Lufthansa, Etihad Airways, RwandAir, Air Namibia, Royal Air Maroc et TAAG Angola.

Certains d’entre eux se sont vu refuser la permission d’entrer parce que les Nigérians avec des visas touristiques ont été interdits d’entrer dans ces pays.

Le ministre de l’Aviation, Hadi Sirika, a déclaré que le pays n’autoriserait pas les ressortissants et les compagnies aériennes des pays qui ont interdit aux Nigérians d’entrer sur leurs territoires au milieu de la pandémie.

Le 27 août, le gouvernement nigérian a annoncé un report d’une semaine de la reprise prévue des vols internationaux du 29 août au 5 septembre, affirmant que cette décision visait à faire une préparation adéquate conformément aux protocoles COVID-19.

Musa Nuhu, directeur général de la NCAA, avait déclaré aux médias ici que les formulaires pour les tests COVID-19 et toutes les autres préparations pour prévenir la propagation du virus devaient être entièrement mis en place avant que les vols internationaux puissent reprendre.

Le ministère de l’aviation du pays a déclaré dans un communiqué qu’environ 1 280 passagers seraient autorisés à entrer quotidiennement dans les aéroports d’Abuja et de Lagos.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page