News

Le Cameroun annonce des élections en décembre, malgré les troubles dans les régions anglophones

Publié le:

Le vétéran camerounais Paul Biya a annoncé lundi les premières élections régionales du pays en décembre, y compris dans deux régions de l’ouest en proie à une révolte de la minorité anglophone.

Les élections indirectes du 6 décembre dans les 10 régions du pays mettront en place des conseils prévus dans une constitution de 1996 dans un mouvement de décentralisation mais non encore mis en œuvre.

Ces conseils seront également élus dans les deux régions de l’ouest où une insurrection vieille de près de trois ans a fait plus de 3 000 morts.

Les deux régions anglophones agitées abritent une grande minorité d’anglophones dans un pays où les francophones constituent l’écrasante majorité – une situation qui est l’héritage de la décolonisation de l’Afrique de l’Ouest par la France et la Grande-Bretagne il y a plus de six décennies.

Des années de ressentiment face à la discrimination perçue contre les anglophones ont conduit à la déclaration, le 1er octobre 2017, de la République autoproclamée d’Ambazonie dans les deux régions, déclenchant une répression par les autorités.

Biya, 87 ans, est au pouvoir depuis près de quatre décennies et a promis à ces deux régions un statut spécial dans le but d’apaiser les troubles.

Les régions éliront 90 conseillers, qui auront des pouvoirs limités sur les questions locales. Vingt d’entre eux seront des représentants de chefs traditionnels.

John Fru Ndi, chef d’un important parti d’opposition, a déclaré qu’il boycotterait les élections à moins qu’il n’y ait d’abord un cessez-le-feu dans les régions anglophones.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page