News

Les FM égyptiennes et marocaines discutent des développements en Libye

Carte de la Libye

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry et son homologue marocain Nasser Bourita ont discuté lundi des derniers développements dans la Libye déchirée par la guerre.

Dans un communiqué, le ministère égyptien des Affaires étrangères a déclaré que les discussions avaient pour but de coordonner les efforts conjoints pour faire avancer le règlement politique en Libye.

Au cours d’une conversation téléphonique, Shoukry a affirmé la position de l’Égypte en faveur des efforts visant à parvenir à une solution politique consensuelle qui préserve la souveraineté de la Libye et contribue à la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et les interventions étrangères destructrices, selon le communiqué.

Les discussions ont également porté sur les efforts en cours pour stabiliser le cessez-le-feu récemment annoncé et progresser vers un règlement politique global de la crise dans le pays.

Les deux ministres ont convenu de poursuivre les consultations et d’intensifier leurs communications avec les milieux politiques libyens et les partenaires internationaux.

Le 21 août, le Premier ministre libyen Fayez al-Serraj, soutenu par l’ONU, et le président de la Chambre des représentants basée à l’est, Aguila Saleh, ont appelé à un cessez-le-feu dans le pays, à des élections présidentielles et parlementaires et à la reprise des exportations de pétrole.

La Libye est enfermée dans une guerre civile depuis l’éviction et le meurtre de son ancien chef Mouammar Kadhafi en 2011.

La situation s’est aggravée en 2014, divisant le pouvoir entre deux gouvernements rivaux avec des forces en guerre, à savoir le gouvernement soutenu par l’ONU basé dans la capitale Tripoli et l’autre dans la ville nord-est de Tobrouk, allié à l’armée nationale libyenne dirigée par Khalifa Haftar.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page