News

Le Kenya s’engage à investir dans les programmes d’alphabétisation des adultes

Le Kenya augmentera le financement des programmes d’alphabétisation des adultes au milieu d’une pause temporaire occasionnée par les perturbations du COVID-19, a déclaré un responsable vendredi lors d’un événement marquant la Journée internationale de l’alphabétisation.

George Magoha, secrétaire du cabinet au ministère de l’Éducation, a déclaré que l’élimination de l’analphabétisme des adultes était essentielle pour parvenir à une croissance inclusive et à la cohésion dans le pays.

«Le gouvernement a donné la priorité au financement adéquat des programmes d’apprentissage des adultes afin d’obtenir de meilleurs résultats sociaux et économiques pour le pays», a déclaré Magoha.

Le Kenya s’est joint au reste du monde pour marquer l’édition de cette année de la Journée internationale de l’alphabétisation dont le thème était «L’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation dans la crise du COVID-19 et au-delà».

Magoha a déclaré que l’amélioration des compétences en lecture et en calcul de la population adulte stimulera la mise en œuvre de directives de santé publique destinées à freiner la propagation du virus.

«La crise de santé publique créée par le COVID-19 a réveillé la réflexion sur le rôle critique que l’alphabétisation et l’éducation des adultes peuvent jouer dans la lutte contre la pandémie», a déclaré Magoha.

Il a déclaré que l’amélioration des niveaux d’alphabétisation des adultes accélérera la mise en œuvre de l’apprentissage communautaire pour les enfants et les jeunes dans un contexte de fermeture prolongée des écoles provoquée par la pandémie.

Le rapport de recensement de la population et des logements au Kenya de 2019 a révélé que 15,7% des citoyens ne se sont jamais inscrits dans un établissement d’enseignement, tandis que 16,3% ont abandonné l’école pour s’engager dans du travail occasionnel.

«Cette population importante qui manque de compétences en lecture, en écriture et en calcul est une source de préoccupation, d’où le besoin de possibilités d’apprentissage continu solides et bien financées pour les adultes dans le pays», a déclaré Magoha.

Il a déclaré que l’élimination de l’analphabétisme chez les adultes stimulera la croissance économique, l’innovation et la lutte contre les maladies dans le pays.

Magoha a déclaré que le ministère de l’Éducation avait créé 246 écoles secondaires pour adultes, 763 écoles primaires pour adultes et 234 centres de ressources d’apprentissage communautaire dans le but de fournir à la génération plus âgée des compétences professionnelles.

«Nous réformons également le programme de formation des adultes et de formation continue pour l’aligner sur le programme basé sur les compétences et répondre aux besoins holistiques des apprenants», a déclaré Magoha

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page