News

Haftar libyen s’est engagé à mettre fin au blocus pétrolier

Le chef du maréchal de l’armée nationale libyenne (ANL) Khalifa Haftar quitte le ministère grec des Affaires étrangères après sa rencontre avec le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias à Athènes, en Grèce, le 17 janvier 2020 (photo de Panayotis Tzamaros / NurPhoto)
Le chef du maréchal de l’armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar, quitte le ministère grec des Affaires étrangères après sa rencontre avec le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias à Athènes, en Grèce, le 17 janvier 2020 (photo de Panayotis Tzamaros / NurPhoto / Getty Images )

Le commandant libyen Khalifa Haftar s’est engagé à mettre fin à un blocus de plusieurs mois des installations pétrolières, a déclaré samedi l’ambassade américaine dans le pays dans un communiqué, mais les ports et les champs pétroliers sont restés fermés.

Selon le communiqué, l’Armée nationale libyenne (ANL), basée à l’est, a transmis «l’engagement personnel du général Haftar de permettre la réouverture complète du secteur de l’énergie au plus tard le 12 septembre».

Cela vient après que les États-Unis ont mené des efforts pour mettre fin à la fermeture du pétrole dans le cadre d’une poussée diplomatique plus large pour cimenter un cessez-le-feu et un accord politique entre des factions rivales basées à l’est et à l’ouest du pays.

L’ANL de Haftar et ses soutiens ont imposé le blocus en janvier, réduisant la production pétrolière de la Libye de plus d’un million de barils par jour (b / j) à moins de 100 000 b / j, et aggravant encore l’effondrement économique de la Libye.

Bien que les autorités de l’est de la Libye aient autorisé l’exportation de certains produits pétroliers stockés afin d’atténuer une crise de production d’électricité dans l’est de la Libye, elles se sont arrêtées avant de lever le blocus.

Article précédentLa Côte d’Ivoire délocalise des éléphants pour sauver une population en baisse
Avatar

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page