News

Le Pakistanais Imran Khan appelle à la castration chimique des personnes reconnues coupables de viol

Khan a déclaré dans une interview accordée à Hard Talk Pakistan sur 92 News qu’il avait discuté des sanctions possibles pour l’auteur présumé avec des ministres de son cabinet.

“Je pense qu’il (le violeur) devrait être pendu publiquement. Les violeurs et les agresseurs d’enfants devraient être pendus en public. Vous ne connaissez pas non plus les vraies statistiques, car elles sont sous-déclarées. Les gens ne le signalent pas parce qu’ils ont peur ou ont honte, les femmes ont honte, personne ne veut le dire », a déclaré Khan à l’intervieweur Moeed Pirzada lundi.

Cependant, Khan a déclaré que la pendaison publique ne serait pas acceptable au niveau international et pourrait affecter les relations commerciales du Pakistan avec l’Union européenne. Il a suggéré à la place que les violeurs et les agresseurs d’enfants «subissent une castration chimique ou une intervention chirurgicale afin qu’ils ne puissent rien faire à l’avenir».

Jeudi dernier, une femme a déposé une plainte à Lahore, alléguant qu’elle avait été violée collectivement cette nuit-là par deux hommes après avoir manqué de carburant et sa voiture est tombée en panne, selon le First Information Report (FIR).

La femme avait appelé une ligne d’assistance et attendait que la police arrive avec du carburant lorsque deux hommes l’ont violée et volée, selon des responsables.

Un Pakistanais condamné pour viol et meurtre de Zainab Ansari

La police a arrêté trois hommes, dont l’un des violeurs présumés. L’autre – décrit par la police comme le cerveau du groupe – est toujours en liberté.

L’affaire fait l’objet d’une enquête de la police de Lahore.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page