News

Les écoles kényanes devraient rouvrir avec des mesures de protection contre le COVID-19

Un agent de santé vêtu d’un équipement de protection individuelle (EPI) prélève un échantillon sur écouvillon nasopharyngé d’un résident lors d’un essai routier de Covid-19 à l’école primaire olympique de Nairobi, au Kenya, le mardi 26 mai 2020. À mi-chemin du président kenyan Uhuru Kenyattas, deuxième terme, sa promesse de transformer l’économie grâce à la fabrication, à l’agriculture, aux soins de santé et au logement à bas prix a tardé à donner des résultats, et la pandémie de coronavirus pourrait maintenant réduire cela à un peu plus qu’une promesse électorale. Photographe: Patrick Meinhardt / Bloomberg via Getty Images
Un agent de santé vêtu d’un équipement de protection individuelle (EPI) prélève un échantillon sur écouvillon nasopharyngé d’un résident lors d’un essai routier de Covid-19 à l’école primaire olympique de Nairobi, au Kenya, le mardi 26 mai 2020. Patrick Meinhardt / Bloomberg via Getty Images

Les apprenants, les enseignants et les employés de l’école kényans seront tenus de porter des masques faciaux en tout temps, de maintenir une distance physique et de vérifier tous les jours les symptômes du COVID-19 une fois l’apprentissage repris avant la fin de l’année.

Les mesures sont contenues dans des protocoles de sécurité formulés par le ministère de l’Éducation pour guider la réouverture physique des écoles qui ont été fermées le 15 mars suite à l’éclosion de la pandémie COVID-19.

Les lignes directrices décrivent des mesures qui amélioreront la sécurité des étudiants, préviendront, détecteront tôt et contrôleront le COVID-19 dans les établissements d’enseignement.

«Ces directives s’appliquent aux écoles maternelles, primaires, secondaires, aux centres d’éducation des adultes et d’éducation permanente et aux écoles normales», précise le ministère de l’Éducation.

Selon les nouveaux protocoles, les élèves et les enseignants maintiendront toujours une distance physique pour freiner la propagation de la maladie.

«Dans les établissements d’enseignement, une distance sociale d’au moins un mètre devra être maintenue dans les zones communément partagées comme les salles de classe et les résidences. Ils doivent être adaptés pour éviter les embouteillages et si possible, l’embarquement sera facultatif », a déclaré le ministère.

Les écoles doivent limiter l’entrée des étrangers, y compris les parents. “Les apprenants de moins de neuf ans seront sélectionnés à la porte des établissements en début de journée et escortés jusqu’à la sortie aux heures de prise en charge pour limiter l’entrée du public dans les établissements”, a-t-il indiqué.

En ce qui concerne les jeux, les champs doivent être correctement marqués pour garantir que les apprenants jouent à différents jeux qui évitent de se toucher ou de se tenir.

«La natation sera interrompue dans tous les établissements d’enseignement jusqu’à ce que le risque de COVID-19 soit au niveau le plus bas, comme cela sera guidé par le ministère de la Santé», indique le ministère.

En outre, les préposés à la manipulation des aliments et les nettoyeurs devront disposer d’un équipement de protection individuelle pour promouvoir la santé et l’hygiène de base.

Les manutentionnaires devraient également avoir des certificats de manutention des aliments et subir un dépistage des symptômes du COVID-19.

«Tous les manipulateurs d’aliments doivent subir quotidiennement un dépistage symptomatique du COVID-19. Ceux qui présentent des symptômes tels que fièvre, toux, essoufflement, difficultés respiratoires et fatigue devraient être autorisés à consulter un médecin », a déclaré le ministère.

Les écoles veilleront également à avoir une infirmière qualifiée responsable ou à prendre des dispositions avec les centres de santé locaux pour gérer les apprenants en cas de risques pour la santé.

Toutes les écoles devront également avoir des affiches graphiques des mesures de prévention du COVID-19 dans les salles de classe pour que les apprenants et le personnel puissent voir et se rappeler ce qu’ils doivent faire.

«Les enfants ne doivent pas partager de matériel comme des marqueurs, des ciseaux, des crayons de couleur et des crayons et seront libérés pour rentrer chez eux immédiatement après avoir terminé les leçons de la journée. Il n’y aura pas de couchage et de fourniture de matelas à l’école », a noté le ministère.

Dans le nouvel environnement scolaire, tous les apprenants et le personnel doivent porter en tout temps des masques adaptés à leur âge.

Les écoles seront tenues de fournir des points d’eau adéquats à des endroits stratégiques pour le lavage des mains et elles devraient inclure des robinets et des appareils à pédales ou des distributeurs d’eau avec des capteurs pour minimiser le contact avec les mains et réduire le risque d’infection.

Le secrétaire principal à l’Éducation, Belio Kipsang, a déclaré que le gouvernement avait élaboré les directives dans le cadre de sa réponse et de son plan de relance pour le secteur.

«Celles-ci visent également à faciliter la production de matériels d’enseignement et d’apprentissage en ligne et à étendre les programmes d’apprentissage à distance existants, pour garantir l’accès aux opportunités d’apprentissage offertes», dit-il.

Le secrétaire du Cabinet de l’éducation, George Magoha, a déclaré lundi que les écoles seraient rouvertes avant la fin de l’année, invoquant une baisse des infections au COVID-19 dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page