Technology

Cyber ​​menace pour perturber le début de la session universitaire

Copyright de l’image
Getty Images

Les universités et les collèges sont avertis par l’agence britannique de cybersécurité que le nombre croissant de cyberattaques menace de perturber le début du trimestre.

Le National Cyber ​​Security Center a émis une alerte après un récent pic d’attaques contre les établissements d’enseignement.

Il s’agit d’incidents de «ransomware» qui bloquent l’accès aux systèmes informatiques.

Paul Chichester, directeur des opérations du NCSC, déclare que de telles attaques sont “répréhensibles”.

Le retour à l’école, au collège et à l’université, déjà confronté à des problèmes avec Covid-19, est désormais confronté à un risque accru de cyber-attaques, qui, selon l’agence de sécurité, pourraient “dérailler leurs préparatifs pour le nouveau terme”.

‘Dévastateur’

L’organisme de cybersécurité, qui fait partie de l’agence de renseignement GCHQ, affirme que de telles attaques peuvent avoir un “impact dévastateur” et prendre des semaines ou des mois à corriger.

L’Université de Newcastle et la Northumbrie ont toutes deux été ciblées par des cyber-attaques ce mois-ci, et un groupe de collèges d’enseignement supérieur du Yorkshire et d’un établissement d’enseignement supérieur du Lancashire ont été attaqués le mois dernier.

L’avertissement du NCSC fait suite à une série d’attaques de ransomwares contre les institutions universitaires – dans lesquelles des logiciels malveillants ou des «malwares» sont utilisés pour verrouiller les utilisateurs de leurs propres systèmes informatiques, paralysant les services en ligne, les sites Web et les réseaux téléphoniques.

L’agence de sécurité dit que cela est souvent suivi d’une note de rançon exigeant le paiement de la récupération de ces données gelées ou volées – parfois avec la menace supplémentaire de divulguer publiquement des informations sensibles.

Copyright de l’image
Google

Légende

L’Université de Newcastle a fait face à une cyber-attaque ce mois-ci

Les universités ont souvent été la cible de cyberattaques – avec jusqu’à un millier d’attaques par an au Royaume-Uni.

Les attaques peuvent être des tentatives d’obtenir des informations de recherche précieuses qui sont commercialement et politiquement sensibles. Les universités détiennent également de nombreuses données personnelles sur les étudiants, le personnel et, dans certains cas, d’anciens étudiants qui auraient pu faire des dons.

Plus tôt cet été, plus de 20 universités et organismes de bienfaisance au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada ont été pris dans une cyberattaque par ransomware impliquant un fournisseur de cloud computing, Blackbaud.

L’avertissement du NCSC met en évidence la vulnérabilité des systèmes en ligne pour le travail à distance, car de plus en plus d’employés travaillent à domicile.

Les attaques de “phishing”, où les gens sont amenés à cliquer sur un lien malveillant comme dans un e-mail, restent également une voie courante pour de telles tentatives de ransomware, indique le conseil.

«Ciblage criminel»

M. Chichester du NCSC a déclaré: “Le ciblage criminel du secteur de l’éducation, en particulier à un moment si difficile, est tout à fait répréhensible.”

«J’invite vivement toutes les institutions universitaires à tenir compte de notre alerte».

Copyright de l’image
Getty Images

Légende

Les universités doivent produire des orientations plus solides pour renforcer leurs cyberdéfenses

L’intervention a été soutenue par Jisc, l’organisme qui fournit des services Internet aux universités et centres de recherche britanniques.

Steve Kennett de Jisc dit qu’après la vague de cyber-attaques contre la «communauté de l’éducation et de la recherche», les institutions doivent prendre des mesures pour réduire leurs risques.

Universities UK affirme que la sécurité des données doit devenir une priorité pour l’enseignement supérieur – et que “des protections sont en place pour gérer les menaces autant que possible”.

L’organisme universitaire a également déclaré qu’il travaillait avec le NCSC pour produire des «orientations solides sur la cybersécurité» qui seront publiées plus tard cette année universitaire.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page