News

Le Kenya lance un projet de pupitres d’école assemblés localement

Le président kenyan Uhuru Kenyatta. (Photo par Olivier Douliery-Pool / Getty Images)

Le président kényan Uhuru Kenyatta a lancé jeudi le projet de mobilier scolaire de 1,9 milliard de shillings (environ 17,6 millions de dollars américains) qui verra les artisans locaux fournir quelque 650 000 bureaux assemblés localement.

Kenyatta a déclaré que le projet était calqué sur l’initiative en cours pour l’emploi des jeunes (baptisée Kazi Mtaani) dans le cadre du plan de relance économique post-COVID-19.

«Nous croyons que les individus gagnent de leur sueur et nous avons donc décidé de donner à nos jeunes qualifiés la possibilité de gagner leur vie décemment», a déclaré Kenyatta lors du lancement du projet à Nairobi.

Il a déclaré qu’en plus d’équiper les écoles secondaires et primaires, le projet qui fait partie du programme de relance économique post-COVID-19 du gouvernement, vise à stimuler le secteur informel communément appelé secteur jua kali (soleil brûlant).

«Après le programme Kazi Mtaani, nous avons dit qu’au lieu que les pupitres d’école soient fabriqués par de grandes entreprises, nous donnons à nos jeunes l’opportunité d’exercer leurs compétences», a déclaré Kenyatta.

Il a réitéré son engagement à continuer d’améliorer la vie de tous les Kenyans en créant un environnement propice à l’épanouissement des citoyens qui travaillent dur.

Kenyatta a dirigé les ministères de l’Éducation et de l’Intérieur pour s’assurer que le projet profite aux artisans de tout le pays.

«Nous voulons nous assurer que tous nos jeunes avec des compétences sont engagés afin de profiter de leur sueur. Ce programme n’est pas uniquement destiné à Nairobi mais à tous les Kenyans qualifiés et travaillant dans le secteur jua kali », a-t-il déclaré.

Le président a mis au défi les artisans locaux de s’assurer qu’ils assemblent et fournissent des bureaux qui répondent aux normes de qualité les plus élevées et a conseillé aux bénéficiaires du projet de former des sociétés d’épargne pour accroître leurs revenus du projet.

Le lancement du projet est intervenu après que le gouvernement a publié des directives pour la réouverture des écoles dans lesquelles les apprenants, les enseignants et les travailleurs scolaires devront porter des masques faciaux en tout temps, maintenir une distance physique et vérifier tous les jours les symptômes du COVID-19 une fois l’apprentissage repris.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page