News

L’État islamique affirme le meurtre de travailleurs humanitaires français au Niger

L’État islamique a crédité son affilié d’Afrique de l’Ouest pour avoir tué six travailleurs humanitaires français et leur guide et chauffeur nigérien dans une réserve de girafes au Niger le 9 août, selon un communiqué publié jeudi par le SITE Intelligence Group.

L’Etat islamique a déclaré qu’un détachement de son groupe de la province de l’Afrique de l’Ouest (ISWAP) avait mené une «attaque éclair» contre le groupe dans la région de Koure, au sud-ouest de la capitale Niamey.

Cela “a entraîné le meurtre de six d’entre eux après leur capture, ainsi que de deux de leurs compagnons”, selon une traduction du SITE.

Les six ressortissants français et leur chauffeur travaillaient pour le groupe humanitaire international ACTED et visitaient la réserve, qui est une destination populaire pour les expatriés et considérée comme sûre par le gouvernement nigérien.

La France et d’autres pays ont mis en garde les gens contre les déplacements dans des régions du Niger où opèrent des militants tels que Boko Haram et ISWAP.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page