News

Les tribunaux kényans ont rendu 7000 jugements numériquement au milieu de la perturbation du COVID-19

Image VCG

Les tribunaux kényans ont rendu 7000 jugements numériquement dans un contexte d’interruption des procédures judiciaires normales provoquée par la pandémie COVID-19.

Le chiffre a été annoncé par le juge en chef David Maraga lors d’une cérémonie de passation des pouvoirs au cours de laquelle il a reçu des dons informatiques de l’Union européenne.

«Nous avons jusqu’à présent réussi à rendre environ 7 000 jugements au cours de cette période. Il ne fait aucun doute que la crise nous a donné l’occasion, dans le secteur de la justice, de réfléchir à la manière de combler les lacunes actuelles liées à la technologie dans l’amélioration de la justice », cite le site Web nation.africa.

Les opérations des tribunaux kényans ont été modifiées par la pandémie de COVID-19, certains cas étant contraints d’être entendus dans des espaces ouverts afin de limiter le risque de propagation du virus dans le pays. D’autres cas ont été entendus sur des plateformes de visioconférence telles que Zoom et Skype.

Maraga a noté que les tribunaux n’avaient pas atteint les niveaux d’opérations numériques visés, mais étaient sur la bonne voie alors que les parties prenantes continuaient d’acquérir plus d’expérience dans le nouvel ordre des affaires.

«Cela peut prendre un certain temps pour atteindre un niveau critique d’opérations, mais avec détermination, nous améliorerons nos services en utilisant les plates-formes technologiques disponibles», a-t-il déclaré.

Vendredi, le Kenya avait signalé 36 724 cas confirmés de COVID-19 avec 646 décès, selon les données publiées par le ministère de la Santé.

Le pays d’Afrique de l’Est est l’un des huit seuls en Afrique à enregistrer plus de 30 000 cas de COVID-19.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page