News

République centrafricaine: un ancien officier arrêté pour crimes de guerre

droit d’auteur d’imageAFP

légendeEric Danboy Bagale (non représenté) est accusé de diriger les milices anti-Balaka

La police française a arrêté un ancien garde présidentiel de la République centrafricaine (RCA) pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés.

Eric Danboy Bagale a été emmené à Paris après son arrestation mardi dans l’est de la France, rapporte l’agence de presse AFP.

Il est accusé d’avoir dirigé un groupe de milices majoritairement chrétiennes qui ont commis des meurtres de vengeance après la destitution du président de la RCA en 2013.

Des milliers de personnes sont mortes dans les violences qui ont suivi.

  • Deux frères qui sont sortis de la forêt pour s’installer dans une nouvelle maison

  • Le pays où les enseignants ont disparu

La RCA est confrontée à l’instabilité depuis son indépendance de la France en 1960.

Mais en 2013, les rebelles musulmans du groupe de coordination de la Séléka ont pris le pouvoir dans le pays à majorité chrétienne.

M. Bagale a été mis en examen à la fois pour ses actes à la tête de la garde de l’ancien président François Bozizé et plus tard à la tête des milices anti-Balaka à majorité chrétiennes, selon l’agence de presse AFP.

L’ancien président fait lui-même l’objet de sanctions de l’ONU pour les actions des milices anti-Balaka.

Un accord de paix a été signé entre le gouvernement et 14 groupes armés l’année dernière, mais la violence s’est poursuivie.

Plus d’un million de personnes ont été déplacées ou forcées de quitter le pays, selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés.

Rubriques connexes

  • France

  • République centrafricaine
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page