News

Le Soudan va s’entretenir sur le retrait de la liste terroriste américaine

Des responsables soudanais discuteront du retrait de leur pays de la liste américaine des États sponsors du terrorisme avec des responsables américains lors d’une visite aux Emirats arabes unis cette semaine, a annoncé dimanche le conseil au pouvoir.

Le gouvernement de transition du Soudan, en charge depuis le renversement d’Omar el-Béchir l’année dernière, a fait pression pour sortir de la liste américaine, ce qui entrave sa capacité à accéder aux prêts étrangers pour faire face à une crise économique.

Les États-Unis ont ajouté le Soudan à la liste en 1993 en raison de leur soutien aux militants islamistes, dont Oussama Ben Laden – qui a vécu dans le pays pendant cinq ans.

En août, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a soulevé la question de l’établissement de relations entre le Soudan et Israël lors d’une visite. Le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok lui a dit qu’il n’avait aucun mandat pour le faire.

Les Émirats arabes unis, un partenaire clé des États-Unis, et Bahreïn ont normalisé leurs relations avec Israël dans le cadre d’accords négociés par Washington, le premier État arabe en un quart de siècle à briser un tabou de longue date. Le président américain Donald Trump a déclaré qu’il s’attend à ce que d’autres pays arabes emboîtent le pas.

Les liens avec Israël sont une question sensible au Soudan, qui faisait partie des ennemis musulmans extrémistes d’Israël sous Béchir.

Le conseil au pouvoir a déclaré que son chef, le général Abdel-Fattah al-Burhan, et le ministre de la Justice Nasredeen Abdelbari faisaient partie de la délégation qui se rendrait dimanche à Abu Dhabi, où ils rencontreraient pour la première fois des responsables des Émirats arabes unis pour discuter des problèmes régionaux.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page