Technology

Le hacker Dark Overlord plaide coupable

droit d’auteur d’imageDavid Parker / ANL / Shutterstock

Un homme du Northamptonshire qui était membre d’un groupe de piratage informatique qui a volé les dossiers de patients hospitalisés et les émissions de Netflix a été condamné à cinq ans de prison aux États-Unis.

Le groupe de piratage Dark Overlord (TDO) a volé des données à diverses organisations et a exigé d’énormes rançons pour leur retour.

Wyatt a contacté les victimes pour demander des paiements et a été attrapé via un numéro de téléphone le reliant à cela.

Le reste du groupe est toujours en liberté.

On ne sait pas combien il y a de membres.

Wyatt a été arrêté en 2017 au Royaume-Uni et extradé vers les États-Unis en décembre 2019. Il avait déjà fait l’objet d’une enquête pour piratage du compte iCloud de Pippa Middleton, la sœur de la duchesse de Cambridge, mais a été libéré sans autre action.

L’homme de 39 ans a plaidé coupable devant un tribunal fédéral de St Louis à des accusations de vol d’identité et de fraude informatique. Au cours de l’audience, tenue via Zoom, il s’est excusé et aurait déclaré qu’il ne voulait jamais voir un autre ordinateur pour le reste de sa vie.

Il a admis que le groupe avait obtenu des données sensibles d’entreprises et menacé de les divulguer à moins que les entreprises ne paient une rançon comprise entre 75 000 $ (58 000 £) et 350 000 $. Aucune entreprise n’a payé, mais il a été condamné à payer 1,1 million de livres sterling d’indemnisation.

Le procureur général adjoint par intérim des États-Unis, Brian C Rabbitt, a déclaré: “Nathan Wyatt a utilisé ses compétences techniques pour s’attaquer aux données privées des Américains et exploité la nature sensible de leurs dossiers médicaux et financiers à son profit personnel”.

Les crimes dont le TDO a revendiqué la responsabilité comprennent:

  • piratage de trois établissements de santé et vente de plus de 650000 dossiers de patients sur le dark web
  • le piratage de Netflix et la fuite d’épisodes d’Orange est le nouveau noir
  • vendant plus de 9,3 millions de dossiers de patients auprès d’un fournisseur d’assurance maladie anonyme

Rubriques connexes

  • Cybercriminalité

  • Piratage informatique
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page