News

Le Kenya enregistre 130 nouveaux cas de COVID-19 indiquant une courbe d’aplatissement: ministère

NAIROBI, KENYA – 06/03/2020: Des agents de santé vêtus de combinaisons de protection dans le service d’isolement du coronavirus de l’hôpital de Mbagathi au milieu des craintes de coronavirus à Nairobi. (Photo par Dennis Sigwe / SOPA Images / LightRocket via Getty Images)
NAIROBI, KENYA – 06/03/2020: Des agents de santé vêtus de combinaisons de protection dans le service d’isolement du coronavirus de l’hôpital de Mbagathi au milieu des craintes de coronavirus à Nairobi. (Photo par Dennis Sigwe / SOPA Images / LightRocket via Getty Images)

Le ministère kényan de la Santé a indiqué que le pays est sur la bonne voie pour lutter contre la pandémie de COVID-19, notant que tous les signes indiquent que la courbe d’infection s’est aplatie.

Mercredi, le pays a enregistré 130 nouveaux cas de COVID-19 sur 3874 échantillons testés au cours des dernières 24 heures, ce qui a également marqué un taux de positivité inférieur à 5%. Cela porte la charge de travail totale du pays à 38 348 personnes.

Dans le même temps, cinq autres patients ont succombé à la maladie, portant le nombre total de décès à 664 tandis que le nombre de guérisons est passé à 24 253 après que 106 patients se soient rétablis de la maladie. Sur les 106 récupérations, 81 ont obtenu leur congé de l’hôpital pendant et 25 étaient sous soins à domicile.

Lors d’un point de presse mercredi, Health CS Mutahi Kagwe a noté qu’au cours du mois dernier, le pays a enregistré un taux de positivité inférieur à 5% qui, selon les directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pointe vers une courbe d’aplatissement.

Il a cependant averti que tout laxisme dans le respect des mesures de confinement stimulées par le COVID-19 pourrait annuler les gains réalisés dans la lutte contre la maladie qui a fait plus de 600 morts au Kenya.

«Au cours de ce mois, à l’exception de quelques jours, nous avons été sur un taux de positivité inférieur à 5%. L’OMS propose que lorsque vous pouvez exécuter un taux de positivité inférieur à 5% pendant plus de 14 jours, alors en tant que nation, vous avez commencé à aplatir la courbe », a déclaré CS Kagwe.

Le directeur général du ministère de la Santé, le Dr Patrick Amoth, a fait écho aux remarques de CS Kagwe sur la courbe d’aplatissement, affirmant qu’en plus du taux de positivité inférieur à 5%, un grand nombre de patients avaient quitté l’hôpital au cours des deux derniers mois.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page