News

L’UA déclare que 17 pays africains, régions sous fermeture de frontière au milieu de la pandémie de COVID-19

ELEGU, OUGANDA – 2020/05/28: Un agent de santé vêtu d’une combinaison de protection à titre préventif recueille des échantillons sur écouvillon d’un chauffeur de camion pour être testé pour le coronavirus au point frontière d’Elegu. Il devra attendre des jours pour le résultat. L’Ouganda a fermé ses frontières en mars à tout le monde, à l’exception des avions cargo et des chauffeurs de camion. (Photo par Sally Hayden / SOPA Images / LightRocket via Getty Images)
ELEGU, OUGANDA – 2020/05/28: Un agent de santé vêtu d’une combinaison de protection à titre préventif recueille des échantillons sur écouvillon d’un chauffeur de camion pour être testé pour le coronavirus au point frontière d’Elegu. (Photo par Sally Hayden / SOPA Images / LightRocket via Getty Images)

Les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique) ont déclaré mercredi que 17 pays et régions africains étaient sous la fermeture complète de leurs frontières en raison des préoccupations liées à la propagation rapide du COVID-19 en Afrique.

Le CDC Afrique, une agence de soins de santé spécialisée de la Commission de l’Union africaine (UA), a déclaré dans son rapport périodique publié mercredi que 17 pays et régions africains sont toujours sous «fermeture complète des frontières» alors que la fermeture des établissements d’enseignement à l’échelle du pays a été activé dans 33 pays africains dans le but de stopper la propagation du virus infectieux.

Selon les chiffres de l’agence continentale de contrôle et de prévention des maladies, le nombre total de cas confirmés positifs au COVID-19 en Afrique a atteint 1 420 629 mercredi.

Le CDC Afrique a également noté que le nombre de décès dus aux maladies liées au COVID-19 en Afrique a atteint 34327 mercredi. Le nombre de personnes qui se sont rétablies du virus infectieux à travers le continent a atteint jusqu’à présent 1 168 444 personnes.

Il a noté que 9 pays africains pratiquent le dépistage obligatoire du COVID-19 aux frontières.

Selon les derniers chiffres de l’agence continentale de contrôle et de prévention des maladies, le Maroc, l’Afrique du Sud et l’Éthiopie ont signalé le plus grand nombre de cas de COVID-19 au cours de la semaine dernière.

Pendant ce temps, le CDC africain avait récemment publié des directives sur le COVID-19, qui réitéraient que «en raison de perturbations dans la chaîne d’approvisionnement mondiale, certains pays africains pourraient faire face au risque d’une grave pénurie d’équipements de protection individuelle.

«La prévention d’une crise telle que la pénurie aiguë d’équipements de protection individuelle pour les agents de santé devrait être une priorité par les autorités sanitaires en Afrique, et dans ce contexte dans le cadre de la réponse au COVID-19», avait souligné le CDC africain.

Il a également appelé les équipes de réponse au COVID-19 dans les pays africains à inclure des actions pour prévenir les pénuries d’EPI dans leur planification, car une planification adéquate peut minimiser les conséquences négatives d’une pénurie aiguë.

Les directives fournissent un examen et une série d’options qui peuvent être utilisées pour éclairer les stratégies nationales dans la gestion de toute pénurie d’équipements de protection individuelle.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page