News

Chine et Maroc: acteurs majeurs de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies

NEW YORK, NEW YORK – 22 SEPTEMBRE: Le bâtiment des Nations Unies est vu à Manhattan le premier jour officiel de la 75e Assemblée générale des Nations Unies le 22 septembre 2020 à New York. En raison de la pandémie COVID-19 en cours, le rassemblement de cette année se tient principalement à distance avec des dirigeants mondiaux faisant des discours et des apparitions par lien vidéo. (Photo de Spencer Platt / Getty Images)
Le bâtiment des Nations Unies est vu le premier jour officiel de la 75e Assemblée générale des Nations Unies à New York. (Photo de Spencer Platt / Getty Images)

75 ans plus tard, la Chine devient un acteur mondial clé engagé dans la mise en œuvre du programme des Nations Unies

La relation entre la Chine et les Nations Unies (ONU) a commencé en 1945, alors que la Chine était l’un des États membres fondateurs de l’organisme. La Chine a également été le premier pays à signer la Charte des Nations Unies. En 1971, 22 ans après la fondation de la République populaire de Chine (RPC), l’ONU a rétabli tous les droits de la Chine dans le corps par un vote à l’Assemblée générale, y compris les droits en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Près d’un demi-siècle plus tard, Pékin est devenue une force vitale dans le maintien de l’ordre international. Dans le budget ordinaire des Nations Unies pour l’exercice biennal 2018-2019, la Chine représentait 8% du budget, avec une allocation de près de 213 millions de dollars américains. La Chine a maintenant dépassé le Japon pour devenir le deuxième contributeur à l’organisme. La Chine a également été le deuxième bailleur de fonds du programme de maintien de la paix de l’ONU, représentant 15,22% d’environ sept milliards de dollars américains en 2019. La Chine a également envoyé le plus de troupes pour le maintien de la paix parmi les cinq membres permanents du Conseil de sécurité.

Outre le maintien de la paix, la Chine aligne fortement la mise en œuvre du programme de développement durable de l’ONU à l’horizon 2030 avec son plan quinquennal. En tant que plus grand pays en développement au monde, la Chine a mis en place le plus grand système éducatif, de sécurité sociale et médical au monde.

La Chine est le premier pays en développement à atteindre l’objectif de réduction de la pauvreté dans les objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies. Depuis sa réforme économique et son ouverture, la Chine a sorti plus de 800 millions de pauvres de la pauvreté, contribuant à plus de 70% à la réduction de la pauvreté dans le monde. Le taux de mortalité maternelle de la Chine est également passé de 80 pour 100 000 naissances vivantes en 1991 à 18,3 en 2018. Une étude publiée dans le célèbre Lancet montre que presque tous les comtés de Chine ont atteint le taux de baisse annuel de 5,5% du taux de mortalité maternelle, un objectif fixé dans l’objectif du Millénaire pour le développement des Nations Unies.

La pandémie du COVID-19 est devenue une crise sanitaire mondiale et pourrait également se transformer en un fusible de troubles et de conflits entre tous les pays.

En avril de cette année, la Chine s’est engagée à faire un don de 50 millions de dollars américains pour soutenir l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans cette lutte contre l’ennemi invisible. En mai également, le président chinois Xi Jinping a déclaré que le développement et le déploiement du vaccin COVID-19 en Chine, lorsqu’ils seront disponibles, deviendront un bien public mondial et constitueront la contribution de la Chine pour garantir l’accessibilité et l’abordabilité des vaccins dans les pays en développement.

Zun of Peace est un cadeau de la Chine aux Nations Unies pour commémorer le 70e anniversaire de l’organisme mondial. Depuis plusieurs millénaires, la paix est l’essence même de la tradition nationale chinoise.

Peu importe à quel point l’environnement international change, la détermination de la Chine à soutenir le multilatéralisme ne changera pas. Sa conviction d’aider l’Organisation des Nations Unies à jouer le rôle qui lui revient dans les affaires internationales ne changera pas et son intention initiale de maintenir la paix mondiale et de promouvoir le développement commun ne changera pas.

Je pense que la Chine s’est engagée à respecter le Protocole de Paris car elle veut dissocier la croissance économique de la croissance des émissions de CO2, puis elle stabilise les émissions de CO2, puis commence à les réduire. Ce à quoi la Chine a contribué pour rendre les énergies renouvelables moins chères est incroyable.

La Chine est un acteur extrêmement important à l’ONU et dans la construction de l’avenir du globe.

Maroc: acteur de la promotion de la paix et de la sécurité internationales

Partageant des valeurs communes, le Royaume du Maroc et l’ONU ont toujours été des partenaires proches dans le domaine de la paix et de la sécurité. Compte tenu de son positionnement géographique stratégique et de son rôle actif au sein des espaces euro-méditerranéens et arabo-africains, le Maroc est l’un des rares pays africains à avoir participé à des opérations de maintien de la paix sur quatre continents différents (Asie-Afrique, Amérique et Europe) depuis le Années 60.

Le Maroc a toujours été attaché au règlement pacifique des différends. À cet égard, le Maroc a eu recours sans relâche à la médiation et à la diplomatie préventive pour apaiser les tensions et favoriser la réconciliation entre les différents acteurs et l’émergence de solutions pacifiques à divers différends ou conflits.

Le Maroc a contribué activement à la paix et à la sécurité dans le monde, au développement du droit international et à la promotion et au respect des droits de l’homme. Le Maroc participe également, avec un grand dévouement, aux efforts de l’ONU visant à renforcer la coopération internationale et la solidarité Sud-Sud.

Issu de son engagement traditionnel en faveur du renforcement du multilatéralisme, le Maroc soutient le processus de réforme de l’ONU ainsi que le renforcement du rôle et du travail de l’organisation. Cela comprend également la revitalisation de ses organes afin qu’il puisse s’adapter aux nouvelles réalités géostratégiques et aux défis mondiaux du 21st Siècle.

Le troisième mandat du Maroc au Conseil de sécurité reflète son attachement indéfectible au multilatéralisme en tant que cadre fondamental pour la préservation de la paix et de la sécurité. C’est l’occasion pour le Maroc de réaffirmer son attachement à l’aboutissement irréversible des efforts des Nations Unies pour relever les défis croissants et s’adapter aux mutations majeures auxquelles il est confronté.

Cette 75e session sera l’occasion pour le Maroc de réaffirmer sa foi dans le multilatéralisme, de renouveler sa confiance dans l’organisation universelle, et de plaider pour plus de solidarité et de coopération internationales dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

L’engagement du Royaume en faveur du multilatéralisme a été une constante de sa politique étrangère sous les règnes de feu Sa Majesté le Roi Mohammed V et de feu Sa Majesté le Roi Hassan II.

De même, et depuis son accession au trône, Sa Majesté Mohammed VI a défini une vision multilatérale ambitieuse pour le Maroc centrée sur les principes de solidarité et de coopération comme vecteurs de l’action diplomatique multilatérale marocaine avec une attention particulière à l’Afrique.

Cette 75e session sera également l’occasion pour le Maroc de réaffirmer son engagement à défendre les causes et les intérêts de l’Afrique au sein de l’instance onusienne.

Concernant la crise sanitaire actuelle, le Maroc a réitéré une fois de plus sa détermination et sa volonté d’accompagner les États africains dans les différentes phases de la gestion de la pandémie, à la suite de l’initiative lancée par Sa Majesté le Roi, visant à créer un cadre opérationnel pour travailler avec les pays africains dans la lutte. contre la pandémie.

En ce qui concerne les opérations de maintien de la paix et la médiation, le Maroc, en tant que 12e pays fournisseur de soldats de la paix des Nations Unies, présentera ses réalisations en soixante ans de participation aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, y compris tous ses contingents sur le terrain malgré la pandémie. La promotion du dialogue inter-libyen dans le cadre des pourparlers de Bouznika sera également mise en avant dans le cadre des activités de médiation menées par le Royaume.

Quant à la promotion du dialogue interculturel et interreligieux et à la lutte contre les discours de haine, le Maroc, en tant que pays favorisant le dialogue entre les religions et les cultures, s’efforcera de promouvoir la nécessité de lutter davantage contre les discours de haine. L’adoption par consensus de la première résolution sur la lutte contre le discours de haine par l’Assemblée générale à l’initiative du Royaume en juillet 2019 envisage l’organisation d’une conférence de haut niveau sur le rôle des chefs religieux pour relever les défis du COVID- 19 pandémie.

Par ailleurs, lors de la réunion de haut niveau pour commémorer la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, prévue le 2 octobre 2020, le Maroc renouvellera son ferme engagement en faveur des efforts de non-prolifération et de désarmement. De plus, il réaffirmera son respect scrupuleux de ses engagements internationaux à travers l’application transparente et équitable des instruments auxquels il a souscrit, son choix du multilatéralisme et de la référence onusienne, comme cadre approprié pour le développement de nouveaux instruments et stratégies internationales en non-prolifération et désarmement.

Note de l’éditeur: Hanane Thamik est titulaire d’un doctorat. chercheur à la School of Information Management de l’Université de Wuhan. Elle a été choisie comme ambassadrice de la ville de Wuhan dans le monde par Changjiang Weekly Magazine. L’article reflète les opinions de l’auteur, et pas nécessairement les vues de CGTN.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page