News

Le Premier ministre libanais, nommé dans le cadre de l’initiative française pour sauver le pays, démissionne

Adib a été nommé dans le cadre d’une initiative diplomatique du président français Emmanuel Macron visant à négocier une résolution politique dans ce pays en crise et à éviter l’effondrement de l’État à la suite de l’explosion de Beyrouth le 4 août.
Ce gouvernement était sur le point de superviser une série de réformes qui débloqueraient les dons internationaux promis au Liban et ouvriraient la voie à une conférence sur l’aide que Macron a annoncé qu’il organiserait pour fin octobre. Dans une interview accordée à Politico le 1er septembre, il a déclaré que son initiative marquait la «dernière chance» de l’élite politique de sauver le système politique.

Les réserves financières du Liban se tarissent rapidement alors qu’il fait face à l’une des pires crises financières depuis des décennies. Lors d’une conférence de presse cette semaine, le président Michel Aoun a déclaré que le pays «irait en enfer» si les discussions sur la formation du gouvernement échouaient. Il a évoqué le spectre de la faillite totale et a déclaré que le principal point de friction des négociations était centré sur le Hezbollah soutenu par l’Iran et l’insistance de son principal allié chiite Amal à nommer le prochain ministre des Finances.

L’élite dirigeante libanaise est embourbée dans une impasse politique depuis fin octobre 2019, lorsqu’un soulèvement populaire a exigé la chute du système confessionnel de partage du pouvoir du pays et renversé le gouvernement de l’ancien Premier ministre Saad al-Hariri.

Au cours des 11 derniers mois, la monnaie du pays a perdu environ 80% de sa valeur, la pauvreté a grimpé à plus de 50% et les troubles dans les rues ont été endémiques. Une explosion qui a ravagé la capitale le mois dernier et tué près de 200 personnes a aggravé la crise du pays et provoqué un exode de jeunes talents.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page