News

Le président mozambicain appelle à l’implication de la société dans la consolidation de la paix

Le président mozambicain Filipe Nyusi prononce un discours lors des célébrations du 56e anniversaire du lancement de la lutte armée pour la libération et le Jour des Forces armées de défense du Mozambique (FADM) sur la place des héros mozambicains à Maputo, Mozambique, le 25 septembre 2020. (Photo par Israel Zefanias / Xinhua)

Le Mozambique est confronté à de multiples défis et à une version différente de la guerre par rapport aux luttes d’indépendance passées, ce qui nécessite l’implication de l’ensemble de la société car les questions de défense ne sont pas exclusives aux militaires, a déclaré vendredi le président mozambicain Filipe Nyusi à Maputo.

Le Président a fait ces remarques dans son discours lors des célébrations du 56ème anniversaire du lancement de la lutte armée pour la libération et de la Journée des Forces Armées de Défense du Mozambique (FADM).

«Les attaques terroristes dans certains districts de la province de Cabo Delgado, ainsi que les attaques dans la zone centrale du pays menées par la junte militaire autoproclamée de la Renamo, constituent un affront clair à l’indépendance nationale, à l’intégrité territoriale et à la paix, ce que le peuple mozambicain a réalisé avec beaucoup de sacrifices », a déclaré Nyusi.

Nyusi a déclaré que si dans le passé les FADM avaient le défi de libérer le pays, les menaces sont aujourd’hui diffuses et plus imprévisibles avec l’avènement de la mondialisation, qui nécessite un haut niveau de flexibilité et de préparation de la part des FADM.

Le terrorisme, la criminalité transnationale, la piraterie, la cybercriminalité et les missions humanitaires sont quelques-uns des défis auxquels les forces nationales doivent également être prêtes à se battre et à gagner, a déclaré Nyusi.

Pour qu’un tel objectif soit atteint, il est nécessaire de concevoir des réponses coopératives et des approches intégrées, combinant les composantes militaire et civile, a déclaré le président, ajoutant que la consolidation de l’indépendance est une tâche de tous les citoyens, pas seulement des FADM.

Cela ne dispense pas la FADM de son rôle de défense de la patrie, de l’intégrité territoriale et du maintien de la paix, qui méritent la solidarité et la reconnaissance de la société pour la mission qu’elles accomplissent, a déclaré le commandant en chef.

Le Mozambique a obtenu son indépendance nationale le 25 juin 1975, après une décennie de guerre de libération contre la domination coloniale portugaise.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page