News

Le Botswana prolonge l’état d’urgence de six mois au milieu d’une pandémie

Mokgweetsi Masisi, président du Botswana. (Getty Images)

Le Botswana sera sous l’état d’urgence publique pendant encore six mois dans le but de réduire la propagation et la transmission de la pandémie de COVID-19, a déclaré lundi le parlement du pays.

Le président Mokgweetsi Masisi s’est adressé à l’Assemblée nationale lors d’une réunion extraordinaire du parlement afin de rechercher une résolution pour que le pays soit placé sous l’état d’urgence.

S’adressant à la réunion, Masisi a déclaré qu’il était regrettable que le pays d’Afrique australe ait récemment connu une augmentation exponentielle des transmissions locales après la levée des restrictions de mouvement.

«En effet, le COVID-19 est maintenant devenu une menace pour la santé et la sécurité nationales», a déclaré Masisi, ajoutant que l’extension de l’état d’urgence offre une meilleure option pour sauvegarder la vie des Batswana (citoyens du Botswana) tout en contrôlant et en maîtrisant la maladie.

Le pays a jusqu’à présent enregistré 3172 cas confirmés et 16 décès, selon les dernières statistiques publiées par l’équipe de travail présidentielle COVID-19 du pays.

«Aujourd’hui plus que jamais, il est devenu nécessaire de renforcer notre réponse nationale à la pandémie étant donné nos ressources fragiles et limitées», a-t-il déclaré.

Le Botswana a initialement déclaré l’état d’urgence publique à partir du 2 avril à la suite de la déclaration du 11 mars par l’Organisation mondiale de la santé que l’épidémie de COVID-19 était une pandémie mondiale.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page