News

L’Égypte condamne six à mort pour le meurtre de policiers

Un tribunal pénal égyptien a condamné mercredi à mort six personnes qui appartiendraient au groupe interdit des Frères musulmans pour le meurtre de deux policiers en 2016, a déclaré une source judiciaire.

Le tribunal a également prononcé des peines allant jusqu’à 10 ans de prison à sept autres personnes dans cette affaire, dans laquelle deux policiers ont été tués dans la province septentrionale de Sharqiya et leurs armes volées.

Cinq des condamnés à mort ont été jugés par contumace et un a comparu devant le tribunal de Zagazig, la capitale de Sharqiya.

L’accusation a allégué que tous les 13 appartenaient à une cellule des Frères musulmans de la province, située près du Caire.

Les accusations portées contre les accusés comprenaient le meurtre, l’adhésion à un groupe terroriste, la tentative de renversement du gouvernement et la fomentation du chaos.

Les autorités égyptiennes ont interdit les Frères musulmans, un mouvement politique islamiste, après le renversement militaire en 2013 du président Mohamed Morsi, qui était membre de l’organisation.

Sous le règne du président Abdel Fattah al-Sissi, des centaines d’islamistes présumés ont été condamnés lors de procès de masse que les groupes de défense des droits de l’homme ont jugés injustes, avec des dizaines exécutés ces dernières années.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page