News

Le Soudan va frapper la paix avec les rebelles après des décennies de guerre

Drapeau national du Soudan sur poteau contre fond de ciel bleu ensoleillé. Haute définition

Le gouvernement soudanais et les rebelles doivent signer samedi un accord de paix historique dans le but de mettre fin à des décennies de guerre au cours desquelles des centaines de milliers de personnes sont mortes – une réalisation historique si elle tient.

Mettre fin aux conflits internes au Soudan est une priorité absolue du gouvernement de transition au pouvoir depuis l’éviction de l’an dernier du dictateur de longue date Omar el-Béchir au milieu d’un soulèvement populaire en faveur de la démocratie.

Les deux parties doivent signer l’accord intégralement samedi à Juba, la capitale du Soudan du Sud voisin, après avoir apposé leurs initiales sur l’accord à la fin du mois dernier.

Le lieu de la cérémonie revêt une grande importance – les dirigeants du Soudan du Sud ont eux-mêmes combattu Khartoum en tant que rebelles pendant des décennies, avant de créer le plus récent État-nation du monde.

«C’est une journée historique. Nous espérons que la signature mettra fin aux combats pour toujours et ouvrira la voie au développement », a déclaré à l’AFP Suleiman al-Dabailo, président de la Commission de paix du Soudan.

Le Front révolutionnaire soudanais (SRF), une alliance de groupes rebelles des régions du Darfour, du Nil bleu et du Kordofan méridional, a également exprimé l’espoir d’une paix durable.

«Cette journée marque le succès de notre révolution et de notre combat contre l’ancien régime», a déclaré à l’AFP le porte-parole de la SRF, Oussama Said.

«L’accord s’attaque aux racines de la crise et ouvre la voie à la démocratie», a-t-il dit, soulignant qu’il est conforme aux objectifs de la révolution populaire, «liberté, paix et justice».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page