News

Les vols internationaux reviennent en Afrique du Sud alors que les frontières rouvrent

Le premier lot de vols régionaux et internationaux a atterri en Afrique du Sud tôt jeudi, alors que les frontières ont rouvert après un arrêt de plus de six mois pour limiter la propagation du coronavirus.

Gracieuseté: VCG

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a été la première compagnie aérienne européenne à reprendre ses opérations dans le pays, avec un vol au départ de Francfort atterrissant à l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg à 8h30 (06h30 GMT).

Des avions sont également venus du Kenya, de la Zambie et du Zimbabwe voisin.

“Lufthansa est ravie d’être à l’avant-garde de la reprise des voyages commerciaux en Afrique du Sud et fière de reconnecter l’Afrique du Sud à l’Allemagne … le jour où l’interdiction de voyager sera levée”, a déclaré le responsable de la compagnie aérienne pour l’Afrique australe et orientale, Andre Schulz, dans une déclaration.

«Nous sommes impatients de ramener les visiteurs en Afrique du Sud et d’aider à stimuler le très important secteur du tourisme.»

L’économie la plus industrialisée d’Afrique a scellé ses frontières au début d’un strict verrouillage anti-coronavirus le 27 mars.

Les restrictions à la circulation et aux affaires ont été progressivement assouplies depuis mai, mais les frontières internationales sont restées fermées pour éviter d’importer le virus de l’étranger.

L’interdiction de voyager a porté un coup dur à l’industrie du tourisme, qui emploie généralement environ 1,5 million de personnes et contribue à plus de 8,5% du PIB, selon le Tourism Business Council of South Africa (TBCSA).

Le groupe estimait en juillet que chaque jour où l’industrie était restreinte représentait une perte de 748 millions de rands (45 millions de dollars) en dépenses touristiques.

Plus de 600 000 emplois directs ont ainsi été supprimés.

La TBCSA s’est félicitée de ce qu’elle a dit être la reprise opportune des voyages internationaux, espérant que cela déclencherait une «réanimation» pour le secteur du tourisme pendant la haute saison de décembre.

Mais les touristes d’une cinquantaine de pays avec des taux d’infection élevés restent interdits pour le moment, y compris les principales sources de visiteurs étrangers comme la Grande-Bretagne, la Russie et les États-Unis.

Ces restrictions de voyage seront revues toutes les deux semaines.

Tous les autres visiteurs seront quant à eux tenus de présenter un test de coronavirus négatif effectué moins de 72 heures avant le départ.

Ils seront examinés à leur arrivée et invités à installer une application de traçage des coronavirus sur leur téléphone mobile.

Les voyageurs de tous les pays africains sont admis pour le moment.

Les infections et les décès au sud du Sahara sont restés faibles par rapport au reste du monde.

L’Afrique du Sud a été relativement durement touchée, avec 674 339 infections et 16 734 décès enregistrés à ce jour – un peu moins de la moitié du nombre total de cas détectés sur le continent.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page