News

L’OMS appelle à la protection des personnes âgées en Afrique face à l’épidémie de COVID-19

CAPE TOWN, AFRIQUE DU SUD – 30 MARS: Un membre des TSU Protection Services assiste une vieille dame retraitée alors que ses mains sont lavées avant d’entrer dans un centre commercial pour percevoir son paiement de subvention sociale SASSA le quatrième jour du verrouillage national le 30 mars 2020 à Cape Town, Afrique du Sud. Selon les médias, le président Ramaphosa a annoncé un verrouillage national de 21 jours pour tenter de contenir la propagation du COVID-19. (Photo par Gallo Images / Roger Sedres)
CAPE TOWN, AFRIQUE DU SUD – 30 MARS: Un membre de TSU Protection Services assiste une vieille dame retraitée alors que ses mains sont lavées avant d’entrer dans un centre commercial le quatrième jour du verrouillage national le 30 mars 2020 à Cape Town, Afrique du Sud. (Photo par Gallo Images / Roger Sedres)

Les pays africains devraient donner la priorité à la sécurité de la population âgée, dont la vulnérabilité à la pandémie de COVID-19 est plus élevée que celle d’autres groupes de population, a déclaré jeudi un responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées.

Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, a déclaré que les personnes âgées courent un risque plus élevé de maladies graves et de décès dus au COVID-19, notant que les interventions visant à contenir la maladie virulente devraient accorder une attention particulière aux personnes âgées.

«Nos aînés nous fournissent amour et soin, et sont une source de sagesse et de talent, influençant qui nous sommes et qui nous aspirons à être. Ensemble, nous avons le devoir d’aider les personnes âgées à réaliser leurs droits humains et à vivre dans la dignité », a déclaré Moeti dans un communiqué parvenu à Xinhua jeudi.

Sur le continent, a déclaré le responsable de l’OMS, plus de 17000 personnes âgées de plus de 55 ans ont perdu la vie à cause du COVID-19, soit plus de 50% des décès dus au COVID-19 dans la région.

Pour faire face au fardeau disproportionné du COVID-19 sur les personnes âgées, Moeti a déclaré que la région devait jouer un rôle dans la protection des aînés, notamment en pratiquant les mesures préventives consistant à porter des masques, à garder une distance physique et à se laver fréquemment les mains.

Elle a ajouté qu’il y avait environ 54 millions de personnes âgées de plus de 60 ans en Afrique subsaharienne, ce qui représente 5% des personnes âgées dans le monde, notant que la population de personnes âgées en Afrique subsaharienne devrait atteindre 67 millions d’ici 2025 et 163 millions. d’ici 2050.

Selon elle, l’année 2020 a été désignée comme le début de la décennie du vieillissement en bonne santé en reconnaissance des impacts sociaux et économiques profonds du vieillissement de la population dans le monde.

«C’est une opportunité d’investir davantage dans une vie longue et saine, pour lutter contre l’âgisme et renforcer l’autonomie des personnes âgées, notamment en construisant des systèmes de santé et sociaux résilients qui intègrent les besoins des personnes âgées», a déclaré Moeti.

L’agence mondiale de la santé a déclaré qu’elle travaillait avec 40 pays africains pour renforcer les capacités de prise en charge intégrée des personnes âgées, une approche centrée sur les soins à base communautaire, la détection précoce et la gestion des baisses des capacités physiques et mentales, et le soutien des aidants ménagers.

Conformément à la stratégie et au plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé 2016-2020, 23 pays africains disposent de politiques et de plans stratégiques multisectoriels en matière de vieillissement en bonne santé.

«À l’avenir, nous mettons davantage l’accent sur les soins intégrés et centrés sur la personne dans la Région africaine, afin de répondre aux besoins de différents sous-groupes de population, y compris les personnes âgées», a-t-elle ajouté.

Les Nations Unies ont désigné le 1er octobre la Journée internationale des personnes âgées. Le thème de cette année est «Les pandémies: changent-elles notre façon d’aborder l’âge et le vieillissement» et vise à aider les personnes âgées à réaliser leurs droits humains et à vivre dans la dignité.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page