News

Plus de 190 détenus toujours en liberté en Ouganda après une évasion de prison

Les mains d’une personne tenant les barreaux de la prison. (Photo stock / Getty Images)

Plus de 190 détenus qui se sont échappés lors d’un jailbreak massif le mois dernier sont toujours en liberté, selon le porte-parole des services pénitentiaires ougandais Frank Baine.

Le jailbreak a eu lieu à la prison de Singila, dans le district nord-est de Moroto, les détenus ayant décollé avec plus de 10 fusils et plusieurs cartouches.

Baine, qui s’est adressé à la presse mercredi sur la situation sécuritaire qui prévaut dans le pays, a ajouté que 12 détenus avaient été tués lors de la chasse à l’homme pour eux.

«En ce qui concerne la recherche de ceux qui se sont enfuis, 18 sont capturés, 12 ont perdu la vie en cours de recapture. Ainsi, un total de 30 ont été ramenés, et plus de 190 sont toujours en liberté et pour l’arme, nous le recherchons toujours », a déclaré Baine.

Une récompense de 500 000 UGX (environ 134 dollars) pour chaque évadé renvoyé et 1,5 million d’UGX (un peu plus de 400 dollars) pour l’arme à feu manquante reste en vigueur, a-t-il déclaré.

Baine a exprimé sa confiance que les évadés restants seront finalement attrapés.

«Ils peuvent courir mais ils ne se cacheront pas. À l’expiration de leurs 40 jours, nous les récupérerons.

Une force de sécurité multi-agences, composée de membres du personnel des prisons, de l’armée et de la police, mène une chasse à l’homme pour les derniers évadés.

La majorité des détenus, principalement des guerriers karamojong traditionnels et des voleurs de bétail, avaient été condamnés pour possession illégale d’armes à feu.

Le grand public a été averti de rester vigilant et de dénoncer toute personne soupçonnée aux autorités.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page