News

Le Zimbabwe rouvre les aéroports après une suspension de six mois en raison du COVID-19

Air Zimbabwe Boeing 767-200ER circulant à Gatwick. (Photo par: aviation-images.com/Universal Images Group via Getty Images)
Air Zimbabwe Boeing 767-200ER circulant à Gatwick. (Photo par: aviation-images.com/Universal Images Group via Getty Images) 0

Le Zimbabwe a rouvert ses aéroports pour des vols internationaux réguliers jeudi, six mois après leur fermeture à la suite de l’épidémie de COVID-19.

L’Autorité de l’aviation civile du Zimbabwe (CAAZ) a déclaré qu’elle était ravie d’accueillir de nouveau des passagers internationaux dans le pays.

Trois compagnies aériennes devaient reprendre leurs vols internationaux jeudi, à savoir Fastjet, Ethiopian Airlines et Emirates.

Kenya Airways et RwandAir reprendront leurs vols vers le pays vendredi, a annoncé la CAAZ.

«D’autres compagnies aériennes devraient reprendre dans les semaines à venir. Afin d’assurer la sécurité des passagers et du personnel, nous avons introduit de nouvelles mesures sanitaires telles que le contrôle de température obligatoire et la désinfection avant d’entrer dans le terminal », a déclaré la directrice générale par intérim de la CAAZ, Bertha Muzangaza, dans un communiqué.

Le Zimbabwe demande aux passagers arrivant dans le pays de produire un résultat négatif de PCR effectué dans les 48 heures précédant le voyage.

Ceux qui présentent des symptômes de COVID-19 seront testés à l’aéroport au coût de 60 dollars américains.

Pendant ce temps, les frontières terrestres du Zimbabwe restent fermées tandis que les autorités évaluent la faisabilité de leur réouverture.

Mercredi, le Zimbabwe avait enregistré 7 838 cas de COVID-19, 6 303 guérisons et 228 décès.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page