News

La Namibie met aux enchères 100 buffles pour soulager la pression sur les pâturages

Le gouvernement namibien a annoncé vendredi avoir mis 100 buffles en vente alors qu’il tentait de réduire la pression sur les pâturages du parc du plateau de Waterberg, dans le centre de la Namibie.

Le porte-parole du ministère de l’Environnement, des Forêts et du Tourisme, Romeo Muyunda, a déclaré à Xinhua que 70 buffles femelles et 30 mâles du parc avaient déjà été rassemblés dans des enclos «boma».

Les buffles sont considérés comme l’un des animaux les plus dangereux d’Afrique, et leur viande est consommée par la plupart des tribus de Namibie, en particulier celles du nord-est du pays.

Les enchères pour les animaux seront ouvertes aux éleveurs de gibier du pays et à l’étranger qui élèvent des animaux pour que les chasseurs de gros gibier puissent tirer.

Les acheteurs devront cependant répondre à des critères de bien-être et légaux et devront assumer la responsabilité des animaux peu de temps après l’acceptation de leur offre.

Tout étranger souhaitant en ramener un chez lui devra prouver qu’il avait le droit de l’exporter, a déclaré Muyunda.

«Il est judicieux de réduire le nombre d’animaux sauvages chaque fois que leur capacité de charge est dépassée afin que nous puissions réduire la pression sur le pâturage et d’autres ressources dans le parc. Il ajouta.

Toutes les offres pour les buffles doivent être laissées dans des enveloppes scellées au ministère de l’Environnement, des Forêts et du Tourisme avant le 14 octobre, selon une annonce

Article précédentLe chef de l’opposition burkinabé et l’ancien Premier ministre se présentent aux élections
Avatar

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page