News

L’Égypte condamne 11 membres des Frères musulmans à la prison pour violence

Un tribunal égyptien a condamné lundi 11 membres du groupe des Frères musulmans actuellement interdit à 15 ans de prison pour violence en 2013, a rapporté le journal d’Etat Ahram.

Les accusés ont été accusés de se rassembler pour mettre en danger la vie des citoyens et d’inciter au désordre public, de couper les routes et de résister aux policiers chargés de disperser un sit-in dans la province de Gizeh pour soutenir le défunt président Mohamed Morsi, a lu le juge.

Le tribunal leur a également infligé une amende de plus de 2 millions de dollars américains pour avoir endommagé le zoo public du pays, un parc public, le siège de la province et une faculté d’ingénierie à proximité.

L’affaire impliquait à l’origine 286 personnes sur les mêmes accusations, mais la majorité a été acquittée lors de procès antérieurs, ajoute le rapport.

Depuis l’éviction de Morsi en 2013 par l’armée en réponse aux manifestations de masse contre son pouvoir, le comté a combattu des vagues d’attaques anti-sécurité qui ont tué des centaines d’hommes de la police et de l’armée.

Pendant ce temps, des centaines de membres de la Fraternité, y compris ses principaux dirigeants, ont été jugés pour meurtre, violence et espionnage.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page