News

Des experts militaires régionaux enquêtent sur l’entrée de rebelles burundais au Rwanda

Une équipe d’experts militaires du Mécanisme de vérification conjoint élargi (EJVM), un cadre militaire régional des Grands Lacs, a enquêté lundi sur l’entrée illégale de 19 combattants burundais au Rwanda, a déclaré l’armée rwandaise.

Les experts, chargés de vérifier et de faire rapport au commandement de l’EJVM sur l’incident transfrontalier, se sont rendus dans le secteur de Ruheru, dans le district de Nyaruguru au sud du Rwanda, où les captifs du groupe rebelle burundais Red Tabara ont été capturés le 29 septembre, selon une déclaration de la Force de défense du Rwanda (RDF).

Après avoir traversé la frontière avec le Burundi dans la forêt de Nyungwe, les combattants ont été pris en embuscade par les RDF à 10 heures, heure locale (9 heures GMT), immédiatement arrêtés, désarmés et escortés vers les zones arrière pour des enquêtes supplémentaires, selon le communiqué.

L’incident sera discuté lors de la prochaine conférence internationale sur la réunion des chefs d’état-major de la région des Grands Lacs, a déclaré le chef d’équipe de l’EJVM, Rigobert Ibouanga, aux médias avant une réunion avec l’armée rwandaise.

Les combattants s’étaient infiltrés au Burundi depuis la région du Sud-Kivu en République démocratique du Congo via le lac Tanganyika le 23 août 2020 pour lancer des attaques contre l’armée burundaise et la jeunesse du parti au pouvoir burundais, selon les rebelles arrêtés.

Ils se sont égarés au Rwanda parce qu’ils ne connaissaient pas le terrain et n’ont pas reconnu la frontière dans la forêt de Nyungwe, ont-ils déclaré.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page