News

Le FMI approuve l’aide aux 28 pays les plus pauvres du monde

La signalisation est suspendue au siège du Fonds monétaire international (FMI) à Washington, DC, États-Unis, le mardi 14 avril 2020. Dans son premier rapport sur les Perspectives de l’économie mondiale depuis la propagation du coronavirus et le gel subséquent des principales économies, le FMI a estimé aujourd’hui ce produit intérieur brut mondial diminuera de 3% cette année. Photographe: Andrew Harrer / Bloomberg via Getty Images
La signalisation est suspendue au siège du Fonds monétaire international (FMI) à Washington, DC, États-Unis, le mardi 14 avril 2020. Dans son premier rapport sur les Perspectives de l’économie mondiale depuis la propagation du coronavirus et le gel ultérieur des principales économies, le FMI a estimé aujourd’hui ce produit intérieur brut mondial diminuera de 3% cette année. Photographe: Andrew Harrer / Bloomberg via Getty Images

Le Fonds monétaire international a approuvé lundi une nouvelle aide d’urgence pour 28 des pays les plus pauvres du monde pour les aider à alléger leur dette et à mieux faire face à l’impact de la pandémie de coronavirus.

L’annonce, qui fait suite à une mesure similaire adoptée à la mi-avril pour 25 pays, vise à aider les pays à couvrir leurs remboursements de dette au FMI pour les six prochains mois et à «libérer des ressources financières limitées pour les secours médicaux d’urgence vitaux et autres secours. »Pendant la pandémie.

Les 28 pays bénéficiaires de la deuxième tranche de l’aide sont l’Afghanistan, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la République centrafricaine, le Tchad, les Comores, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Éthiopie, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, Haïti, le Libéria, Madagascar, Malawi, Mozambique, Népal, Niger, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, îles Salomon, Tadjikistan, Tanzanie, Togo et Yémen.

Le Mali est également éligible à l’aide mais n’a pas encore été ajouté à la liste car «il y a un manque de clarté quant à savoir si la communauté internationale reconnaît / traite le régime militaire actuel en tant que gouvernement du Mali», a déclaré le FMI.

L’allégement de la dette est acheminé par le biais du Fonds de confinement et de secours en cas de catastrophe (CCRT), qui permet au FMI de fournir des subventions aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables touchés par une catastrophe naturelle ou une crise de santé publique.

Sous réserve de ressources suffisantes dans le CCRT, les subventions pourraient être accordées pour une période de deux ans Sous réserve de ressources suffisantes dans le CCRT, les subventions pourraient être accordées pour une période de deux ans jusqu’à la mi-avril 2022 pour un montant total estimé à 959 millions de dollars. L’objectif du FMI est de doter le CCRT de 1,4 milliard de dollars afin qu’il puisse également répondre aux besoins futurs.

À ce jour, 506,5 millions de dollars ont été versés par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, le Japon, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suisse, la Norvège, la Chine, le Mexique, la Suède, la Bulgarie, le Luxembourg et Malte.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page