News

Les États-Unis déclarent que l’aide militaire du Mali est suspendue jusqu’aux prochaines élections

L’aide militaire américaine au gouvernement de transition après le coup d’État du Mali restera suspendue jusqu’à ce qu’un nouveau gouvernement soit en place après les élections, a déclaré mercredi un haut responsable américain.

Un tel gouvernement ne devrait pas être formé avant 18 mois au moins, le calendrier fixé par les nouvelles autorités pour une transition politique chargée de préparer le terrain pour les élections générales et le rétablissement du régime civil.

Les États-Unis ont annoncé qu’ils suspendaient l’aide à la sécurité au Mali à la suite d’un coup d’État militaire qui a renversé le président élu Ibrahim Boubacar Keita le 18 août, après des mois de troubles politiques dans un pays en proie à une insurrection islamiste.

Les chefs militaires qui ont pris le contrôle ont mis en place un président et un gouvernement de transition tout en gardant la mainmise sur le pouvoir.

L’envoyé spécial américain pour la région du Sahel, J. Peter Pham, a déclaré aux journalistes lors d’une conférence téléphonique que Washington ne pouvait débloquer l’assistance militaire que lorsque les conditions appropriées seraient réunies.

Lorsque l’armée renverse un gouvernement, «nous sommes obligés, en vertu de la loi américaine, de restreindre l’assistance (de sécurité) qui profite à ce gouvernement jusqu’à ce que l’ordre constitutionnel soit rétabli», a déclaré Pham.

«Ces restrictions restent en place», a-t-il ajouté.

Mais il a déclaré que l’aide humanitaire et au développement – qui constitue l’essentiel de l’aide américaine – continue d’atteindre le Mali par le biais de partenaires non gouvernementaux et internationaux.

«Nous considérons la mise en place du gouvernement de transition, que j’ai rencontré, certainement comme une première étape dans ce processus vers la restitution de l’ordre constitutionnel par des élections libres et équitables», a déclaré Pham.

«Mais jusqu’à ce que ceux-ci soient détenus et qu’un gouvernement constitutionnel soit rétabli, nous sommes obligés, en vertu de la loi américaine, de restreindre notre assistance – notre assistance militaire, c’est-à-dire – au régime», a-t-il dit.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page