News

Le Conseil de sécurité de l’ONU retourne dans sa propre salle pour se réunir

Issa Konfourou, représentant permanent du Mali auprès des Nations Unies, s’adresse à la réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Mali au siège de l’ONU à New York, le 8 octobre 2020. Le Conseil de sécurité est revenu jeudi dans sa propre salle pour une personne rencontrée, la première fois en près de sept mois après un verrouillage du coronavirus. (Evan Schneider / Photo ONU / Document via Xinhua)
Issa Konfourou, représentant permanent du Mali auprès des Nations Unies, s’adresse à la réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Mali au siège de l’ONU à New York, le 8 octobre 2020. Le Conseil de sécurité est revenu jeudi dans sa propre salle pour une personne rencontrée, la première fois en près de sept mois après un verrouillage du coronavirus. (Evan Schneider / Photo ONU / Document via Xinhua)

Le Conseil de sécurité est retourné jeudi dans sa propre salle pour une réunion en personne, la première fois en près de sept mois après un verrouillage du coronavirus.

Au début de la réunion sur le Mali, l’ambassadeur de Russie Vassily Nebenzia, qui a présidé la réunion en tant que président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, a remercié les membres du Conseil d’avoir accepté de revenir sur les lieux.

La dernière réunion tenue dans la salle du Conseil de sécurité a eu lieu le 12 mars sous la présidence chinoise du Conseil. Depuis lors, toutes les réunions se sont déroulées à distance pendant quatre mois avant que le Conseil ne commence à tenir des réunions sporadiques en personne dans la plus grande salle du Conseil économique et social pendant la présidence allemande du Conseil.

Par mesure de précaution, des cloisons ont été installées entre les sièges des délégations dans la salle du Conseil de sécurité. Tous les participants ont été invités à porter des masques.

Lors de la réunion de jeudi, un seul représentant de chaque délégation était assis à la table en forme de fer à cheval, laissant les deux rangées de sièges bleus vides derrière eux. La seule exception était le poste de présidence, où deux sièges ont été occupés. Plusieurs représentants ont gardé leurs masques même lorsqu’ils faisaient des déclarations. Plusieurs orateurs ont remercié la délégation russe d’avoir ramené le Conseil dans sa salle.

Malgré la réouverture de la salle du Conseil de sécurité, le Conseil tiendra toujours des réunions virtuelles, en particulier pour les débats publics, qui peuvent impliquer une participation de haut niveau, a déclaré Nebenzia la semaine dernière.

L’exigence actuelle de voyage de New York d’une quarantaine de 14 jours rend les dignitaires étrangers pratiquement impossible d’assister à des réunions en personne au siège de l’ONU.

Le mode virtuel a forcé le Conseil de sécurité à passer à des procédures intérimaires pour la conduite de ses travaux, y compris la manière dont l’ordre du jour était arrêté et les résolutions adoptées. Aucune interprétation entre les langues n’était disponible dans les réunions virtuelles.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page