News

l’ex-otage Sophie Pétronin retrouve son fils au Mali

Publié le:

Sophie Pétronin, une travailleuse humanitaire française qui était le dernier otage français au monde, a atterri dans la capitale Bamako pour des retrouvailles émouvantes avec son fils après avoir été libérée aux côtés d’un haut responsable politique malien.

Le Mali a annoncé jeudi la libération de la Française Sophie Pétronin, 75 ans, et de la politicienne malienne Soumaïla Cissé, aux côtés de deux ressortissantes italiennes.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé «un immense soulagement» à la libération de Petronin, et tweeté vendredi qu’il la souhaiterait de nouveau en France.

Des images partagées sur les réseaux sociaux ont montré une frêle Petronine en robe blanche – qui était le dernier citoyen français pris en otage au monde – descendant d’un avion, à un accueil émouvant de son fils à Bamako.

Cissé, vêtue d’une robe blanche, l’a suivie et a également été embrassée par ses proches avant de rentrer chez elle pour être accueillie par des foules enthousiastes.

“C’était une période difficile, mais elle a été surmontée”, a déclaré à l’AFP le joueur de 70 ans.

«Au fond de moi, j’étais certain que je reviendrais.»

Échange de prisonniers

Nouvelles des otages la libération jeudi est intervenue après que le gouvernement a libéré plus de 100 prisonniers au cours du week-end, ce qui a suscité des spéculations sur un échange de prisonniers contre Petronin et Cissé.

Dans une évolution inattendue, le Premier ministreLe bureau de s a également annoncé jeudi que deux ressortissants italiens, Nicola Chiacchio et Pier Luigi Maccalli, avaient été libérés.

Il n’était pas immédiatement clair si les deux étaient arrivés à Bamako sur le même vol.

Petronin a été enlevée par des hommes armés le 24 décembre 2016, dans la ville nord de Gao, où elle travaillait pour un enfantla charité.

Cissé, ancien chef de l’opposition et triple candidat à la présidence, a été kidnappé le 25 mars alors qu’il faisait campagne dans sa région d’origine de Niafounke, au centre du Mali, avant les élections législatives.

Maccalli, un prêtre, a été enlevé au Niger voisin en 2018. Chiacchio a disparu dans le nord du Mali l’année dernière lors d’un voyage à vélo en solo, selon les médias italiens.

(FRANCE 24 avec AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page