News

Soins de santé aux États-Unis: 2019 a vu la plus forte augmentation du nombre d’enfants non assurés depuis une décennie – et c’était avant la récession

Le taux non assuré a grimpé à 5,7% en 2019, la troisième année de hausse après avoir atteint un creux historique de 4,7% en 2016.

Malgré la forte économie et les taux de chômage historiquement bas qui existaient avant la pandémie, les taux de non-assurance des adultes et des enfants ont augmenté sous l’administration Trump.

Une grande partie de l’amélioration des taux d’enfants au début de la décennie était due à la mise en œuvre des extensions de couverture de la loi sur les soins abordables en 2014, a déclaré Joan Alker, directrice générale du centre.

Mais la réduction de la commercialisation et de l’aide à l’inscription pour les bourses Obamacare sous l’administration Trump a érodé les gains, a déclaré Alker. En outre, de nombreux États ont augmenté les exigences pour s’inscrire ou rester inscrit à Medicaid ou au programme d’assurance maladie pour enfants.
Autre facteur: l ‘«effet dissuasif» créé par les efforts de l’administration pour freiner l’immigration, y compris la règle de la charge publique, qui rend plus difficile pour les immigrants qui dépendent de l’aide publique, comme Medicaid, d’obtenir un statut légal.

Les enfants hispaniques ont connu la plus forte hausse de leur taux non assuré, qui est passé à 9,2% en 2019, contre 7,9% deux ans plus tôt.

La proportion d’enfants non assurés varie considérablement d’un État à l’autre. Le Texas a le taux le plus élevé à 12,7% l’an dernier. Le nombre de jeunes Texans sans couverture a augmenté de 243000 entre 2016 et 2019, ce qui représente environ un tiers de l’augmentation nationale. Environ 1 million d’enfants au Texas n’étaient pas assurés en 2019.

La Floride a la deuxième plus grande augmentation à 55 000, ce qui a porté son nombre total d’enfants non assurés à 343 000 en 2019. Environ 7,6% des enfants de Sunshine State ne sont pas assurés.

Plus de la moitié des enfants non couverts vivent dans le sud.

Un peu moins de la moitié des enfants sont couverts par les employeurs de leurs parents, tandis qu’environ un tiers sont assurés par Medicaid ou CHIP. Les autres ont d’autres sources de couverture, y compris par le biais des échanges de la Loi sur les soins abordables, ou ne sont pas assurés.

Alors que de plus en plus d’enfants affluent dans Medicaid et CHIP cette année en raison du bouleversement économique induit par la pandémie, il est probable que davantage d’enfants ne soient pas assurés. Quelque 1,4 million d’enfants se sont inscrits à Medicaid ou au CHIP, soit un bond de 4,1%, entre février et juin de cette année, selon des données fédérales préliminaires.
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page