News

Le Soudan du Sud a mis en garde contre la flambée du COVID-19 dans un contexte d’assouplissement des mesures

Sur cette photo prise dimanche 21 juin 2020, un spécialiste des maladies infectieuses, à gauche, prélève un échantillon du Dr Reagan Taban Augustino, à droite, maintenant un patient coronavirus lui-même en quarantaine, à l’unité des maladies infectieuses du Dr John Garang à Juba, dans le sud. Soudan. Les Nations Unies disent que l’épidémie du pays se développe rapidement, avec près de 1900 cas, dont plus de 50 agents de santé infectés, et dans le seul laboratoire du pays qui teste le virus, une équipe de 16 travaille jusqu’à 16 heures par jour. un arriéré de plus de 5 000 tests. (Photo AP / Charles Atiki Lomodong)
Sur cette photo prise dimanche 21 juin 2020, un spécialiste des maladies infectieuses prélève un échantillon. (Photo AP / Charles Atiki Lomodong)

Les médecins du Soudan du Sud ont mis en garde contre une deuxième vague de pandémie de COVID-19 à moins que les mesures préventives ne soient intensifiées pour éviter une résurgence.

L’Union des médecins du Soudan du Sud (SSDU) a averti que le pays d’Afrique de l’Est est le plus susceptible de connaître une deuxième vague d’épidémie de COVID-19 avec plus de morbidité et de mortalité sans efforts accrus pour lutter contre le virus.

«Nous avons observé que la majorité des citoyens et des fonctionnaires semblent avoir renoncé au port de masques faciaux et à la désinfection régulière des mains», ont déclaré les médecins dans un communiqué publié vendredi soir, ajoutant que «la plupart des institutions publiques, des centres commerciaux et des centres médicaux ne fournissent plus des installations de lavage des mains ou des désinfectants aux entrées ou à l’intérieur des bâtiments. »

Les médecins ont également exprimé leur inquiétude quant au non-respect par le public des mesures de prévention du COVID-19 au milieu du laxisme dans l’application des mesures de prévention des coronavirus à travers le pays.

«La distanciation sociale n’est pas observée dans la plupart des réunions, mariages, funérailles et autres rassemblements sociaux / publics», indique le communiqué.

«Un tel niveau de non-conformité pendant l’épidémie mondiale en cours met les populations vulnérables en danger et constitue une menace réelle pour la santé et la sécurité nationales de notre pays», ont déclaré les médecins.

Le nombre total de cas confirmés de COVID-19 au Soudan du Sud s’élève à 2833, avec 2655 guérisons et 55 décès vendredi.

Le gouvernement a assoupli les mesures de verrouillage du COVID-19 et a permis aux écoles et aux institutions religieuses de rouvrir après six mois de fermeture.

Les experts de la santé ont appelé le gouvernement à renforcer les mesures de prévention du COVID-19 à la suite de la résurgence mondiale de nouvelles infections.

«À la suite de la résurgence mondiale des nouvelles infections au COVID-19, la SSDU fait appel au groupe de travail national, ainsi qu’aux autorités et institutions compétentes pour renforcer pleinement le respect par le public des mesures et des directives de prévention du COVID-19 à travers le pays, comme le recommande le Medical Comité consultatif (MAP) et partenaires techniques », ont fait appel les médecins.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page