News

Le Rwanda ferme des centres de traitement alors que les cas chutent

KIGALI, RWANDA – 4 AVRIL: Un agent de police vérifie une voiture dans une rue calme après les précautions prises contre la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19) à Kigali, au Rwanda, le 4 avril 2020 (photo de Cyril Ndegeya / Agence Anadolu via Getty Images)
KIGALI, RWANDA – 4 AVRIL: Un policier vérifie une voiture dans une rue calme après les précautions prises contre la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19) à Kigali, au Rwanda, le 4 avril 2020 (photo de Cyril Ndegeya / Agence Anadolu via Getty Images)

Alors que le Rwanda continue de connaître une augmentation des récupérations et une réduction du nombre de cas actifs de Covid-19, le ministère de la Santé a fermé un certain nombre d’établissements de traitement, dont certains seraient inactifs faute de patients.

Les cas actifs du pays ont chuté ces derniers jours, passant de plus de 1600 le 6 octobre à 169 le 17 octobre.

Au 17 octobre, 169 cas actifs étaient, selon le Rwanda Biomedical Center (RBC). Le chiffre est le plus bas depuis plus de quatre mois.

Et maintenant, une source du groupe de travail Covid-19 a déclaré au New Times Rwanda qu’un certain nombre d’installations de traitement dans le pays ont été fermées «parce que ce serait un gaspillage de les garder ouvertes avec du personnel stationné là-bas s’il n’y a pas de patients.

Selon les informations de RBC, au début de l’épidémie, il y avait deux centres de traitement à Kigali pour la prise en charge des cas confirmés.

À mesure que les cas confirmés de Covid-19 augmentaient, les installations d’isolement existantes étaient débordées, ce qui a conduit à la réaffectation de certains centres de santé et écoles en centres de traitement de Covid-19 pour répondre à la forte demande. Au 21 juillet, il y avait 18 centres de traitement: neuf centres de santé et sept écoles d’une capacité totale de 1986 lits.

En outre, le ministère de la Santé a également introduit des soins à domicile pour les patients atteints de COVID-19 uneEt cela signifie que tous les patients ne doivent pas nécessairement être en traitement institutionnel et en isolement. Donc, cela contribue également à la réduction du nombre de patients dans les établissements.

Pendant ce temps, le Rwanda continue d’assouplir les restrictions de Covid-19. Par exemple, une réunion du Cabinet tenue le lundi 12 octobre a levé les restrictions dans les transports publics, permettant aux bus de remplir tous leurs sièges et au moins 50 pour cent des passagers debout.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page