News

Des hommes d’affaires de la grande ville du Mozambique pour protester contre les enlèvements

Un groupe d’hommes d’affaires a déclaré lors d’une conférence de presse tenue à Beira, la deuxième plus grande ville du Mozambique, vendredi qu’ils commençaient une manifestation contre la vague d’enlèvements, avec une fermeture de trois jours des entreprises pour exhorter le gouvernement à protéger le citoyens.

Les statistiques montrent que 100 personnes ont été enlevées à Maputo et 14 à Beira au cours des deux dernières années.

«Nous voulons une ville de Beira exempte d’enlèvements, mais aussi un Mozambique tout entier exempt de ce type de crime», a déclaré Zeyn Badati, un représentant du monde des affaires lors de la conférence de presse.

Badati a déclaré qu’ils ne visent pas à paralyser l’économie avec l’action, mais plutôt à exiger que l’État mozambicain assume sa responsabilité de protéger les citoyens.

«Si les enlèvements se déroulent en toute impunité, nous nous reverrons pour décider de nouvelles formes collectives de manifestation», a-t-il dit.

Le nombre élevé d’enlèvements a aggravé l’environnement des affaires, de nombreux investisseurs quittant le pays et des milliards de méticais qui seraient autrement investis dans une économie normale se déversant dans le crime organisé industrialisé, a déclaré Badati.

La manifestation intitulée «Beira Anti-kidnapping Movement» est la deuxième du genre dans le pays, la première à Maputo en 2013 qui a rassemblé des milliers de manifestants.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page