News

Le président tunisien et le FM français discutent de la coopération bilatérale et de la paix libyenne

Renforcer les relations bilatérales et construire une paix permanente en Libye ont été deux des principaux sujets abordés lors d’une rencontre jeudi entre le président tunisien Kais Saied et le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Les deux parties ont discuté de la nécessité de renforcer et de diversifier leurs relations, en particulier dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, a déclaré la présidence tunisienne dans un communiqué.

Saied a réitéré la condamnation par son pays de l’attaque terroriste au couteau visant un enseignant nommé Samuel Paty dans le nord-ouest de Paris il y a quelques jours.

Le président tunisien a appelé à une nouvelle approche basée principalement sur la lutte contre les causes profondes du terrorisme. «La Tunisie, à son tour, souffre de graves manifestations d’extrémisme», a-t-il déclaré.

Saied a également évoqué avec Le Drian le succès de la diplomatie tunisienne dans l’organisation d’un dialogue entre les parties libyennes début novembre, soulignant la nécessité pour les Libyens de trouver des solutions qui n’expriment que la volonté du peuple libyen.

“La Tunisie rejette catégoriquement toute division de la Libye”, a déclaré Saied, ajoutant que “notre pays est l’un des pays les plus touchés par la situation dans ce pays frère et voisin”.

Les deux parties ont ensuite discuté de la préparation en cours pour la tenue du Sommet de la Francophonie, prévu en 2021 sur l’île de Djerba dans le sud-est de la Tunisie.

De son côté, Le Drian a salué le partenariat distingué entre les deux pays, tout en annonçant que la France enverra une aide médicale d’une valeur de 500.000 euros (environ 590.000 dollars) à la Tunisie dans le cadre de la coopération bilatérale pour faire face à la pandémie COVID-19, et a l’intention de financer la construction d’un hôpital dans la province de Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie.

Il a également annoncé la signature de deux accords, le premier pour l’octroi de 100 millions d’euros à la Tunisie dans le cadre du premier volet d’un programme d’appui à sa réforme économique, et le second pour l’octroi de 38 millions d’euros pour renforcer l’approvisionnement en eau dans la région du Grand Tunis.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page