News

Les Namibiens mystifiés par des milliers de morts de bébés phoques

Les écologistes de Namibie s’inquiètent de ce qu’ils disent être la perte inhabituelle d’otaries à fourrure du Cap – parfois appelées phoques sud-africains – après la mort de milliers de bébés phoques nés prématurément le long de la côte de l’océan Atlantique.

Naude Dreyer, résidente de Walvis Bay et bénévole pour Ocean Conservation Namibia, a déclaré qu’il avait commencé à voir des phoques gestantes accoucher trop tôt à Pelican Point et dans d’autres colonies de phoques à Ludentz, Cape Cross et Henties Bay. Quelque 1,3 million d’otaries à fourrure du Cap vivent normalement le long de 1 200 kilomètres de la côte namibienne, avec des «colonies de crèche» saisonnières établies lorsque les phoques gestantes mettent au monde leurs petits.

«Malheureusement, les bébés ne survivront pas», a déclaré l’organisation. «Quelques naissances prématurées peuvent être observées chaque année, mais 2020 est différent. Naude n’a pas seulement été témoin de quelques cas de bébés phoques prématurés, il en a vu des milliers. Les plages sont couvertes de fœtus, entourées de mères qui pleurent la perte de leurs petits.

Les chiots ne sont jamais nés avant la mi-novembre, et la situation est si inhabituelle que les experts marins ne peuvent pas dire s’il y aura des bébés phoques cette année. Ils font une course contre la montre pour essayer de comprendre pourquoi les bébés phoques prématurés meurent et si la cause est liée à des infections bactériennes ou virales, ou peut-être à un manque de poissons dont se nourrissent les phoques.

Ils font appel à l’aide du public pour collecter des fonds afin de réaliser des tests sur 30 fœtus décédés en Afrique du Sud. Pour en savoir plus sur l’effort, consultez le lien de la page de collecte de fonds ici.

Ocean Conservation Namibia demande également aux Namibiens et à leurs touristes de les aider à conduire ou à marcher sur les plages et à signaler toute découverte de phoques morts à leur groupe. Ocean Conservation Namibia peut être contacté au 0811497377 ou à info@ocnamibia.org.

Image: Naude Dreyer

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page