News

Le Cameroun arrête des passeurs d’ivoire et saisit près de 120 défenses d’éléphant

Ivoire

Les autorités camerounaises ont arrêté quatre passeurs d’ivoire qui tentaient de transporter près de 120 défenses d’éléphant à travers le sud du pays, ont annoncé vendredi des responsables.

Le groupe avait trafiqué près de 675 kilogrammes (1 500 livres) de la cargaison illicite en provenance du Gabon voisin, qui abrite plus de la moitié des éléphants de forêt restants en Afrique.

Ils ont caché leur transport au fond d’une camionnette avec un faux compartiment, a rapporté la télévision d’État.

Il s’agissait de la plus grosse saisie d’ivoire dans ce pays d’Afrique de l’Ouest depuis cinq ans, a déclaré à l’AFP le douanier Jean-Claude Ekoube.

Le trafic d’ivoire est alimenté par une forte demande en Asie et au Moyen-Orient, où les défenses d’éléphant sont utilisées en médecine traditionnelle.

Il est également convoité pour sa capacité à être façonné en articles tels que peignes, pendentifs et autres bijoux exotiques.

Le commerce mondial de l’ivoire d’éléphant, à de rares exceptions près, est interdit depuis 1989 après que la population d’animaux africains est passée de millions au milieu du XXe siècle à environ 600 000 à la fin de cette décennie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page