News

Le Rwanda lance un projet de restauration du paysage sur six ans

KIGALI, RWANDA – 4 AVRIL: Les rues sont vides en raison des précautions prises contre le nouveau coronavirus (COVID-19) à Kigali, au Rwanda, le 4 avril 2020 (Photo de Cyril Ndegeya / Anadolu Agency via Getty Images)
KIGALI, RWANDA – 4 AVRIL: Les rues sont vides en raison des précautions prises contre le nouveau coronavirus (COVID-19) à Kigali, au Rwanda, le 4 avril 2020 (Photo de Cyril Ndegeya / Anadolu Agency via Getty Images)

Le Rwanda a lancé un projet de restauration du paysage de six ans qui restaurera les forêts naturelles et augmentera le contrôle de l’érosion et la protection des marais et des zones tampons afin de favoriser la productivité agricole dans la région d’Amayaga, dans la province du Sud.

Le projet Green Amayaga, dont l’investissement total s’élève à 32,7 millions de dollars américains, est mis en œuvre par l’Autorité rwandaise de gestion de l’environnement en partenariat avec l’Office rwandais des forêts et les districts de Kamonyi, Ruhango, Nyanza et Gisagara.

Le projet, soutenu par le Fonds pour l’environnement mondial et le Programme des Nations Unies pour le développement, fera progresser la restauration des forêts dégradées de la région, dont le paysage couvre plus de 550 hectares, soit 0,14 pour cent du total des forêts naturelles nationales du Rwanda, 10 pour cent de la forêt plantée et de nombreuses parcelles de forêt restante.

Quelque 1,4 million d’arbres seront plantés dans le cadre du projet au cours de la seule saison de plantation forestière 2020/2021.

Par ailleurs, 263 000 hectares de terres agricoles seront restaurés et réhabilités. Les petits et grands bassins versants seront réhabilités et restaurés pour fournir de l’eau pour la consommation humaine ainsi que pour les activités d’élevage et d’agriculture.

Il favorisera la biodiversité, favorisera les services écosystémiques, augmentera la productivité agricole et réduira la vulnérabilité des personnes et des écosystèmes aux effets néfastes du changement climatique, selon l’Autorité de gestion de l’environnement du Rwanda, qui a déclaré que le projet bénéficierait directement à plus de 360000 personnes et créera environ 150000 personnes. emplois verts sur six ans.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page