News

Le président zimbabwéen remercie la Chine et la Russie pour leur soutien à la levée des sanctions

Une équipe médicale chinoise arrive à Harare, au Zimbabwe pour soutenir les efforts du pays africain dans la lutte contre le COVID-19, le 11 mai 2020. / Xinhua

Dimanche, le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a remercié la Chine et la Russie d’avoir soutenu le Zimbabwe dans son appel constant à la levée inconditionnelle des sanctions occidentales.

Dans un discours à l’occasion de la journée anti-sanctions de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), Mnangagwa a rendu hommage aux deux pays, la SADC, l’Union africaine et d’autres pays du monde pour leur soutien.

«La République populaire de Chine et la Fédération de Russie, entre autres nations, sont nos piliers fiables depuis de nombreuses années», a déclaré le président.

«Ces nations nous ont non seulement aidés dans notre combat pour l’indépendance, mais nous ont également aidés à défendre notre souveraineté contre les assauts soutenus de nos détracteurs», a déclaré Mnangagwa.

Il a également remercié le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres et la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet pour avoir ajouté leur voix sur la suppression des sanctions.

Mnangagwa a félicité l’Union européenne (UE) d’avoir pris des mesures positives pour normaliser les relations avec le Zimbabwe.

L’année dernière, la SADC a déclaré le 25 octobre comme la journée régionale anti-sanctions, au cours de laquelle les États membres de la SADC appelleraient collectivement à la levée inconditionnelle des sanctions illégales contre le Zimbabwe.

Mnangagwa a déclaré que la loi sur la démocratie et la reprise économique au Zimbabwe et les décrets du gouvernement américain ont limité le développement du Zimbabwe pendant près de 20 ans.

«L’effet cumulatif de ces sanctions illégales a été dévastateur dans tous les secteurs de notre économie. En outre, les sanctions ont limité la capacité du Zimbabwe à répondre à la pandémie du COVID-19 », a déclaré Mnangagwa.

«Nous sommes reconnaissants aux nations et organisations qui nous ont soutenus et nous ont soutenus dans la lutte contre la pandémie», a-t-il ajouté.

Plus tôt ce mois-ci, l’envoyé de la Chine auprès de l’ONU a critiqué les États-Unis et les pays occidentaux pour avoir violé les droits de l’homme et a appelé à la levée complète et immédiate des sanctions unilatérales lors du débat général de la troisième commission de l’Assemblée générale des Nations unies.

Zhang Jun, représentant permanent de la Chine auprès de l’ONU, a fait la déclaration au nom de 26 pays, dont l’Angola, Antigua-et-Barbuda, la Biélorussie, le Burundi, le Cambodge, le Cameroun, la Chine, Cuba, la République populaire démocratique de Corée, la Guinée équatoriale, l’Érythrée, Iran, Laos, Myanmar, Namibie, Nicaragua, Pakistan, Palestine, Russie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Soudan du Sud, Soudan, Suriname, Syrie, Venezuela et Zimbabwe.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page