News

La Tunisie resserre les mesures de précaution pour freiner la propagation rapide du COVID-19

TUNIS, TUNISIE – 03 SEPTEMBRE: Le 16e Premier ministre tunisien Hichem Mechichi arrive pour assister à la cérémonie de remise du gouvernement au palais de Carthage dans la capitale Tunis, Tunisie, le 03 septembre 2020. Le cabinet de Mechichi a remporté un vote de confiance hier. Au total, 134 députés ont voté pour et 67 contre la formation du gouvernement lors du vote au parlement. (Photo par Yassine Gaidi / Agence Anadolu via Getty Images)
PHOTO DE DOSSIER: Premier ministre tunisien Hichem Mechichi. (Photo par Yassine Gaidi / Agence Anadolu via Getty Images)

La Tunisie a resserré les mesures de précaution dans un contexte de propagation rapide du COVID-19 à travers le pays, selon un communiqué publié jeudi par le gouvernement.

Les mesures, prises après une rencontre entre le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi et des membres du comité tunisien pour affronter le COVID-19 et plusieurs ministres, comprenaient la prolongation du couvre-feu nocturne, la suspension de la prière collective, l’interdiction des rassemblements et la suspension des cours.

Mechichi a autorisé les 24 gouverneurs à annoncer un couvre-feu dans leurs provinces, du lundi au vendredi de 20h à 5h heure locale et le samedi et dimanche de 19h à 5h.

Il a également été décidé d’interdire les voyages et le trafic interprovincial, “sauf en cas d’urgence absolue et exceptionnelle”, indique le communiqué.

«Les espaces fermés peuvent accueillir 30% de leur capacité et les espaces ouverts, les cafés ainsi que les restaurants peuvent être ouverts à 50%. Ces espaces seront forcés de fermer à partir de 16 heures », a-t-il ajouté.

Le gouvernement tunisien a décidé de suspendre les cours des écoles, collèges et lycées du 28 octobre au 8 novembre et les cours dans les universités publiques et privées pour une période de deux semaines.

Les mesures préventives comprenaient également l’interdiction des événements publics et privés, du 30 octobre au 15 novembre, ainsi que l’interdiction des rassemblements de plus de quatre personnes dans un espace public à l’exception des transports en commun tels que les métros et les bus.

Le gouvernement a confirmé que les prières dans les mosquées seraient suspendues jusqu’au 15 novembre.

Le ministère tunisien de la Santé a déclaré mercredi que 5 968 tests avaient été effectués du 25 au 26 octobre, révélant l’infection de 2 125 personnes supplémentaires par COVID-19, portant le total à 54 278 dans le pays d’Afrique du Nord.

Selon le ministère, le nombre de morts attribuables au virus a augmenté de 52 à 1153.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page