News

John Steenhuisen élu chef du plus grand parti d’opposition d’Afrique du Sud

CAPE TOWN, AFRIQUE DU SUD – 14 FÉVRIER: (AFRIQUE DU SUD): Le whip en chef de l’Alliance démocratique John Steenhuisen prend la parole lors du débat sur l’état de la nation 2017 (SONA) à l’Assemblée nationale le 14 février 2017 à Cape Town, Afrique du Sud. Les partis politiques ont débattu du président Jacob Zumas SONA, qui a été entaché de chaos, de violence et d’insultes. (Photo par Jaco Marais / Foto24 / Gallo Images / Getty Images)
PHOTO DE DOSSIER: le chef du parti de l’Alliance démocratique John Steenhuisen. (Photo par Jaco Marais / Foto24 / Gallo Images / Getty Images)

John Steenhuisen était dimanche chef du parti élu de l’Alliance démocratique (DA), le plus grand parti d’opposition d’Afrique du Sud.

Steenhuisen, a obtenu une majorité écrasante avec 80% des voix pour vaincre Mbali Ntuli lors d’un vote virtuel historique.

Steenhuisen a été nommé chef par intérim l’année dernière après que le parti ait été plongé dans le chaos par la démission soudaine de Mmusi Maimane.

Maimane, qui avait été nommé chef pour élargir l’appel du parti libéral traditionnellement blanc aux électeurs noirs, a démissionné en octobre de l’année dernière en un coup aux tentatives du DA de se débarrasser de son image de parti de privilège blanc.

Steenhuisen s’est engagé à «lutter pour donner du pouvoir et des opportunités à chaque citoyen respectueux des lois, honnête et travailleur, quelle que soit son origine».

«Nous choisissons nos dirigeants sur la base de leurs idées, du contenu de leur caractère et de leur potentiel à diriger notre parti vers un nouveau territoire», a déclaré Steenhuisen.

«Merci à chaque délégué de l’AD… pour la confiance que vous m’accordez», a-t-il ajouté.

Steenhuisen dirigera désormais le DA lors des élections présidentielles de 2024 contre le Congrès national africain (ANC) au pouvoir.

Le parti espère améliorer sa fortune après avoir enregistré des résultats décevants lors des élections nationales et provinciales de l’année dernière au cours desquelles il a obtenu 20,7% des voix, contre 22,2% lors des élections précédentes.

Le DA, le deuxième parti d’Afrique du Sud, a été fondé il y a 20 ans par la fusion de trois partis majoritairement blancs, mais s’est positionné comme un parti libéral non racial.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page